Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 14:08


Je vous présente la personne avec qui j'ai vécu pendant huit ans et en toute amitié. Dans le quartier où nous habitions, tout le monde était sûr que ce n'était pas possible que nous vivions si longtemps ensemble sans avoir de relations sexuelles.

Et bien si c'est possible.

Mais il faut quand même que je vous raconte tout par le menu.

C'était en 1993, cela remonte un peu. A cette époque, je me suis retrouvée dans une merde totale. Plus de boulot, plus d'appart, rien, je venais de foutre un patron véreux aux Prud'hommes et avant de gagner, il m'a fallu plus de deux ans...

J'étais habituée à un bar où le matin, je faisais un peu de pluche (éplucher des légumes) et le soir je faisais le ménage, contre un peu de rémunération au noir et un repas chaud.

Je n'étais pas à la rue mais presque. J'étais hébergée, en situation précaire et il me fallait trouver une autre solution.

Cet homme, habitué de ce bar, a commencé à s'intéresser à moi. Je peux même dire qu'au départ, il était un peu amoureux. Mais alors moi, pas du tout ! je le trouvais insignifiant, beauf.

Mais dans ma situation précaire, lorsqu'il m'a proposé de m'héberger pour quelques jours, après moultes hésitations, j'ai dit oui.

Il habitait un deux-pièces qu'il louait très cher, travaillait. Je me suis donc retrouvée chez lui à dormir sur le canapé et à continuer mon bizness au bar, tout en cherchant du boulot.

Les jours passaient et je ne trouvais toujours pas de solution. Et puis on s'est acclimaté l'un à l'autre, lui étant bien content d'avoir une présence et moi un toit. Après quelques discussions, j'ai appris qu'il avait un peu d'argent "de côté", ou "à gauche" ou "par derrière". Et un jour je lui ai dit : "Tu devrais acheter un appart, plutôt que de payer ce loyer exorbitant". Ensuite, il a paumé son boulot, alors qu'il y avait travaillé pendant 25 ans, suite à la fermeture de son entreprise. Et il avait du mal à se remettre de son divorce.

Voici donc un gars qui, au départ, avait une vie toute tracée. Et quand je dis beauf, c'est parce que tout ce qui l'intéressait, c'était le foot, la pétanque et boire un pastis ou deux au comptoir et parler avec les copains.

Je ne l'ai jamais vu aussi malheureux et impuissant que lorsque qu'il a paumé ce boulot. Et comme je suis une femme intelligente et qu'une réelle amitié s'était installée entre nous, je m'occupais de ses papiers, et tentait par tous les moyens de lui rendre le moral.

Au bout de huit mois, ouf, il a retrouvé du travail. Il était tourneur-fraiseur. Et un mois plus tard, après l'avoir bien travaillé au corps, il a décidé que oui, c'était le moment d'acheter. Et qu'il me revenait la tâche de trouver son appart idéal. Clair, calme, ensoleillé, avec un parking, pas loin de là où nous habitions, pratiquement mission impossible.

J'en ai visité des apparts, plus de trente je crois.
Et un beau jour, énorme coup de coeur. Pile poil ce qu'il recherchait. Un F3 dans un petit immeuble au fond d'une impasse, avec une place de parking plus un garage et tout près du quartier qu'il affectionnait. Et dans son budget.
Le soir même, il le visitait, et il a eu le même coup de coeur que moi.

Il a donc acheté cet appart, mais le temps que tout soit réglé au niveau de la banque et cie, plus les travaux, nous sommes encore restés six mois de plus dans son F2.

Car bien sûr, dans ce F3, j'avais une chambre pour moi !!! Qui jouxtait la sienne et comme il ronflait à faire trembler les murs, je lui ai même fait installer une contre-cloison de plus pour ne pas l'entendre.

Six ans je suis restée dans cet endroit. Et nous avons partagé énormément de choses, les pires comme les meilleures. Dans le quartier, cela raillait fort, car il était inconcevable que nous vivions sous le même toit sans avoir de relations sexuelles. Cela nous faisait bien rire...

Tout de même, un jour, il m'a annoncé qu'il ne voulait pas finir ses jours seuls et qu'il se mettait à la recherche d'une compagne et que ce jour-là, il faudrait bien que je trouve une autre solution.

Et il trouva la compagne de ses rêves, une femme noire, gabonnaise, avec qui il se maria. Entre-temps, j'avais trouvé mon petit F1 dans lequel j'habite toujours, lui a vendu l'appart et vit maintenant au Gabon et il est à la retraite.

Mais lorsqu'il vient ici, il ne manque pas de me rendre visite....

Cet article est un hommage pour lui, car il m'a tout de même sauvée d'une sacrée merde dans laquelle j'étais à l'époque.

Mais alors lui, au Gabon, ce n'est pas toujours rose ! Sa femme est une vraie despote et il se retrouve avec ses enfants à elle, plus les petits-enfant, plus les enfants de sa soeur... enfin, je ne m'étendrais pas sur le sujet, mais pour moi, il s'est bien fait arnaquer.

Partager cet article

Repost 0
Published by bellelurette - dans coup de coeur
commenter cet article

commentaires

TRINITY 07/06/2009 20:46

superbe hommage pour un homme au grand coeur, je n'avais pas lu cet article car tu l'as fait paraître la veille de mon hospitalisation, ceci explique donc cela !A plucheTrinity

bellelurette 07/06/2009 22:40


Pas de problème Trinity.. heureusement que j'ai mis le lien.
Il n'empêche que c'est une vraie tête de mule et qu'avec le temps, cela ne s'arrange pas. Mais je me sens tout de même redevable et je ne le lâcherais pas...
A tout bientôt car c'est bientôt... pfff, avec toutes ces histoires, je n'avance pas moi !
Mais dans la semaine qui s'annonce, il va falloir que ça dépote et que je pense à moi, rien qu'à moi. C'est bien gentil de s'occuper des copains, mais là, il y a urgence..


Pascal 10/04/2009 14:54

Très bel hommage!!!!

bellelurette 10/04/2009 15:36


Merci.


Fredesk 10/04/2009 02:46

si quelqu'un a un restant de petit bout de nuage inutilisé... je dirais pas non... :o)))suis en manque léger de petit nuage ces temps ci :)

bellelurette 10/04/2009 10:15


Un petit nuage de lait dans ton café peut-être ?


macaron 08/04/2009 10:32

Quel beau visage, plein d'humanité ! Et quelle belle histoire !

bellelurette 08/04/2009 21:59


Toi, tu dis ça parce que tu es amoureux ! tu es sur un petit nuage....


chou 08/04/2009 08:11

Ce type a une réelle tendresse dans le regard... belle histoire, Lulu !

bellelurette 08/04/2009 21:57


Tiens ! Un chou chez moi ! (et pas un chou chinois...)
Oui, il peut être très tendre, tout comme avoir une tête de cochon, ha ha


C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives