Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 03:06

Et je ne m'en rappelais plus.

 

c'est en voulant écouter un cd sur ma mini chaine hifi que je me suis rappelée de tous ses méfaits.

 

Vous savez, une mini chaine, c'est sensible (comme une femme, hi hi), donc faut la chatouiller gentiment. Un clapet, il s'ouvre doucement et se referme doucement.

 

Bé lui, NON. Un jour, il a voulu écouter un cd et comme le clapet ne se refermait pas aussi vite que sa pensée, bé il a tapé dessus. Et comme il a la force d'un ours en rut, bé ma pauvre chaine hifi, elle est toute déformée et ne veut plus lire les cd.

 

Ouin, ouin !

 

Et c'est sûr que vu qu'il n'a pas un rond, il ne va pas me racheter une mini chaine...

 

Et puis comme d'hab il se fiche de ma gueule. L'autre jour, il m'a pleuré pour que je lui prête dix euros pour acheter du tabac, lesdits euros qu'il devait me rendre dans les trois jours, mais bien sûr !!!

 

Trop bonne, trop conne.

 

Certes, je peux toujours mettre mes cd dans mon ordi, sauf que d'une, ce n'est pas le même son, et de deux bé mon ordi, il y a plein de cd qu'il ne veut pas lire, grrrr..

 

Trop bonne, trop conne.

 

Je vais tout jeter et moi avec !

 

(naaaaaaaaaan je blague !)

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 14:15

Je parle du vernissage des boucles d'oreille coming directly from Bolivia !!!

 

Je vous parie ma petite culotte que bientôt j'aurais plus dépensé en vernis, dissolvant, alccol dénaturé que ce que Fred a dépensé !!!!

 

Comme je ne mets plus de vernis depuis belle lurette, je me suis fendue, pour 7 euros et quelques d'un vernis incolore. Oui mais voilà, ce n'est pas réellement un vernis ! C'est une surcouche (express finish)... donc si je comprends bien mon erreur, il s'applique sur un autre vernis, histoire de le rendre, bé le rendre plus brillant, un truc du style. Car dans ma lancée, l'autre soir, j'en ai appliqué sur mes ongles... bé il s'effrite... disons vous savez comme lorsqu'on a chopé des coups de soleil et que la peau vient toute seule !!!

 

Alors ce matin, re achat d'un vernis incolore (tenue & strong pro) pour 8 euros et des broquilles, plus de l'alcool et du dissolvant. J'vous jure !!!.... avec toutes ses conneries, j'en suis presque à 20 euros !!!!

 

Surtout que je me dis que je ferais mieux d'aller dans une boutique spécialisée et acheter des attaches en argent (naaaaan pas massif, faut pas délirer non plus !)

 

Du coup, j'ai mal aux oreilles et je ne suis pas prête de les renfiler, les fameuses boucles qui ont fait un si long voyage pour arriver jusqu'à moi, hi hi !

 

A part ça, maladou une bonne partie de la semaine, je vous passe les détails.

 

Mais ce matin, allant mieux, je me décide à aller chez Fred... J'avais encore quelques cadeaux qui m'attendaient, dans le genre vestimentaire, un bonnet, et un truc assez informe, mais qui me tiendra chaud cet hiver devant l'ordi !!! Jamais je n'oserai sortir avec un truc pareil... tellement cela fait châle de vieille mémé...

 

Puis en plus, il m'a fait bosser sur son ordi. Tout cela pour essayer de piger comment on pouvait voir les vidéos qu'il a réussies à ramener sur sa carte mémoire.. Déja, son ordi ne lit pas les cartes SD !!! Y a pas de trou pour enquiller ce bidule dans sa tour. Alors de chez moi, on a transféré sur mon ordi, puis sur sa clé USB. Bé cela fait comme chez moi... on dirait des diaporamas avec le son dessus mais sûrement pas des vidéos. Alors en me quittant, il m'a gentiment demandé de potasser le bouquin. Moi je veux bien, mais j'ai bien peur d'arriver à rien.

 

ÇA M'ENERVE !!!!!

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 21:00

 

 

Ben vouai, Fred n'est pas rentré les mains vides et m'a inondé de cadeaux :

 

bijoux de Fred 001

 

Si cela est sur un journal, avec en fond du vernis,  c'est que je supporte pas la mauvaise came..

 

bijoux de Fred 002

 

 

Me voici au boulot, en attendant que cela sèche...

 

bijoux de Fred 005

 

Lesquelles vais-je essayer en premier ???

 

bijoux de Fred 006

 

Celles-là me plaisent énormément...

 

bijoux de Fred 008

 

Et celles-là aussi.

 

C'est cool, je n'ai pas à choisir, c'est tout pour moi !

 

bijoux de Fred 009

 

Vous les veriez sur mes oreilles, vous diriez la même chose que Fred : Terrible !!!

 

bijoux de Fred 010

 

Elles brillent de mille feux, elles reflêtent l'amour que mon amoureux a pour moi...

 

 

bijoux de Fred 011

 

Bé quoi, mais attendez ce n'est pas fini. Vous n'avez pas encore compris qu'il me fallait vernir toutes ses bébêtes, afin qu'elles ne me fassent pas mal aux oreilles...

 

Parce que ce con de Fred, il achète de jolis bijous, mais voilà les montures, de la merde !!!

 

bijoux de Fred 013

 

De la merde, oui, à ça il m'a ramené que de la merde !!!

 

bijoux de Fred 014

 

Mais j'adore ces merdouilles.

 

bijoux de Fred 015

 

Le truc, c'est de vernir la monture pour que cela ne fasse plus mal aux oreilles;

 

Ouais, bé merci Fred, 6 euros et quelques le vernis, alors que tu as acheté ces merdouilles quelques centimes..

 

bijoux de Fred 020

 

Mais bon, je ne t'en veux pas car cette parure vaut tout l'or du monde et surtout de l'amour que tu me portes.

 

En plus, comme tu ne passes pas sur mon blog, je peux dire ce que je veux.

 

Mon chéri, cette parure est ultra magnifique. Ce jour, je la porte avec fierté, comme il se doit. et je la porterai jeudi, lorsque je vais venir te voir. A 10h du mat, je vais débarquer avec. Maintenant que j'ai mis du vernis, je n'ai plus mal aux oreilles. Mé merde, t'aurais pu m'acheter des montures en argent ! Shit, merdie, chié, bordel, merde.

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 18:42

 

Première visite dimanche soir, il pleurait comme une madeleine, tellement je lui avais manqué. Nous avons tellement parlé que nous avons passé une nuit blanche. Et le matin tôt, nous sommes allés faire une grande promenade, accompagné de Tibou, que Fred, vu sa grandeur et sa force, n'a eu aucune peine à soulever de par-dessus le muret. Tout content le chien !

 

Il m'a ramené plein de cadeaux, surtout des bijoux : colliers et boucles d'oreille  munis de pierres semi-précieuses. Le hic, c'est que les montures des boucles sont dans un métal qui me fait mal aux oreilles et qu'il me faut les vernir... Vous connaissez le truc ? si vous ne connaissez pas bé voila : vous vernissez avec un vernis incolore la partie qui rentre dans l'oreille, et fini les bobos.

 

Seulement, après toutes ces péripéties, moi vouloir dormir !!! mais lui, en pleine forme, le jetlag (décalage horaire) sans doute. Et il parlait fort, mais fort !!! "tais-toi" lui intimais-je doucement, puis cela a monté en crescendo pour finir par "TAIS-TOI MERDE !!" Bé il s'est tû vu qu'il est parti, Ouf !!!!

 

En tout début d'après-midi, j'ai ramené Tibou au RDC et Gab ne comprenait pas ce qu'il foutait avec moi.... normal. Comme elle se réveille très tard, elle ne s'était rendu compte de rien.

 

Mercredi, rebelote, Fred vient à la maison avec quelques services à me demander... Faire un chèque pour son loyer contre des espèces.Lui expliquer à quelle adresse il lui fallait envoyer sa déclaration d'impôts.

 

Et le must du must, explorer sa carte SD pour visionner tout son voyage. Enfin une partie, puisqu'il s'est fait raquetter son apn par des vrais-faux flics à une frontière, là, je crois que je ne sais pas encore la vérité vraie...

 

Et puis monter à Odysseum (le temple de la consommation par chez nous), se rendre à Darty pour qu'il achète une clé USB car soi-disant, sa carte SD, bé il n'y a rien de prévu sur la tour de son ordi pour l'enquiller dedans !!!

 

Tout ça afin que je fasse le transfert de l'une vers l'autre. Vous m'aurez compris.

 

Et puis envoyer des mails à toute sa famille, pour leur dire qu'il est bien rentré, patin machin couffin.

 

Là où cela commence à se gâter, c'est jeudi.

 

Déja faut vous dire que mon téléphone fixe, mais filiaire au demeurant, déconne à pleins tubes. Parfois les piles ne se rechargent pas, alors bernique pour recevoir un appel, tout comme bernique pour appeler.

 

Et puis moi, quand je n'ai pas envie de me faire emmerder, bé j'ai une touche qui le met en mode silence. Hop, pas de sonnerie. Mon répondeur fait le boulot à ma place.

 

Bé ce jeudi-là, j'ai passé ma journée à dormir. Quoi on ne dort pas pendant la journée ? Bé moi si cela peut m'arriver, même que je peux faire deux fois le tour du cadran, vi vi ! Tout comme je peux rester éveillée pendant deux fois le tour du cadran. Etonnant non ? donc je vis des journées de 48h. Et alors, cela gêne qui ?

 

Bé Fred justement !!! toute la journée de jeudi il a tenté de me joindre. Au début c'est juste très gentil, mais ses derniers messages étaient carrément énervants, voire insultants comme il sait si bien le faire. Me remettant sur le tapis ses cadeaux, et qu'il n'aurait pas dû, que je n'en valais pas la peine, et tout le toutim.

 

ET MERDE !!! S'il n'a pas encore compris au bout de treize ans que quand j'ai envie d'avoir la paix, alors il n'a vraiment rien pigé. Ça me met le coeur en vrac tout de même.

 

Et maintenant, c'est lui qui ne répond pas au téléphone, ni sur son portable. Comme pour me punir, arf !

 

Bon je termine ici et vais écrire un autre article pour vous annoncer une bonne nouvelle.

 

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 01:40

 


Aujourd'hui, une chaleur torride, un truc à te momifier une mouche en plein vol.

 

Je calcule. J'y suis allée lundi on est mercredi, mais si je n'y vais pas aujourd'hui, cela reporte à vendredi, et patati et patata dans dans tête de linote.

 

Parce que il y a les horaires de bus, tram qui changent parce qu'on on arrive en été.

 

Après un haut conseil, je décidâmes d'y aller (quoi je ne conjuge pas bien, pfff...)

 

Lundi je n'avais eu qu'une vue générale de la crasse. Aujourd'hui, j'ai eu plein de vues particulières.

 

La gamelle à croquettes est vide, le bol à eau est plein.

 

Dieu, si vous saviez la gymnastique qu'il faut faire pour remplir un seau d'eau et aller arroser les plantes, un vrai calvaire. Surtout que ce n'est pas qu'un seau.

 

Pendant ce temps-là, j'appelle la doune. Au bout d'une heure, elle finit par apparaître et lappe l'eau d'une petite coupelle plutôt que de venir boire dans sa gamelle. Et comme je la comprends.

 

Et il me vient une envie furibonde de faire un chouille de ménage. Rien de compliqué, juste les trois étagères qui sont devant mes yeux. D'abord c'est rangeage. Les stylos avec leurs embouts, les papiers avec les papiers, bref avant tout je classe.

 

je classe ? Mais il m'a fallu presqu'une heure pour classer. Et je lui ai tout gardé, on ne sait jamais.

 

Puis un énorme coup d'épongeage. Dix fois, quinze fois, vingt fois j'ai du faire l'aller-retour pour que cela ressemble à un truc à peu près net.

 

Ou il pense plus vite que ses actions, ou ses actions sont plus rapides que sa pensée. Mais une chose est sûre, c'est qu'il y a manque de coordination entre les deux.

 

Avant qu'il ne revienne, soit aux alentours du 15 août, il est évident que j'aurais cleané, balayé, nettoyé.. et vous savez quoi ? Naaaaaaaaaan, ce n'est pas pour lui, c'est pour moi, pour ma gueule, et sa chatoune. Je ne supporte pas de vivre dans la crasse, surtout celle des autres.

 

En plus, j'adore, il m'a dit avoir fait un effort avant de partir afin que je ne sois pas dégoûtée... Il s'est attaqué à deux étagères dans la cuisine et s'est arrêté là ! Et avoir sorti un max de poubelles. Bé j'imagine même pas le bronx que cela devait être.

 

Si vous me suivez bien et si je dois encore dormir là-bas, j'apporte ma petite bouffe, ma cuillère, mon couteau et ma fourchette, et je repars avec le tout. Oui je peux y dormir, mais hors de question d'envisager de prendre une douche. Le tuyau n'a pas de pomme et il gicle de partout.

 

Vous aurez compris, dès que je me réveille, je prends mes cliques et mes claques et retour dans mon home sweet home. En plus, son lit, il penche ! Certes il ne faut pas s'étonner avec son 1,98 m que quand il s'affale, le lit il morfle. Je n'ai pas encore compris pourquoi il penchait, affaire à suivre.

 

Et la doune alors ? Pas revue. Et moi partie en ayant bonne conscience.

 

A manger, à boire, plantes arrosées, basta, stop, tchao... en ayant tout de même sorti un énorme sac poubelle...

 

Ça m'énerve de savoir qu'il va me falloir y aller tous les deux ou trois jours, pfffffffffffff... en plus ses plantes elles sont laides et la chatte, je vous fiche mon billet qu'elle a plein d'autres maisons.

 

Mais j'ai promis....



Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 21:42

J'ai envie de blalblater.

Hier soir, je suis allée dormir chez Fred, qui partait aujourd'hui pour son long périble en Bolivie. Il est parti, mais pour l'instant il n'est pas loin, juste vers Nice, avec son pote qui a de la famille à St Raph. Vont dormir là, puis avion jusqu'à Zurich. Et de là ... avion Zurich Brésil.. et de là... bé de là il m'en a tellement causé que hier il était muet comme une carpe.

Il m'en a tellement causé de ce voyage qu'à un moment, je lui disais : "hé ho, douces manettes, on dirait que tu l'as déja fait ce voyage".

Donc hier soir, il était d'une gentillesse extrême. D'un calme olympien il m'a expliqué le fonctionnement des zapettes. Et comme il était calme, bé j'ai tout pigé rapidos.

Pourquoi dois-je comprendre le fonctionnement des zapettes me direz-vous, hein ?

Bé Monsieur habite un rez-de-chaussée et a une chatte et des plantes.

Et c'est qui qui va assurer l'intendance ???

C'est bibi.

Alors hier soir, je me suis ramenée avec des draps propres, histoire de marquer mon territoire et j'irais environ entre deux à trois fois par semaine, histoire de voir la chatoune qui est plus souvent dehors que dedans, mais que c'est quand même SA maison et assurer sa nourriture et de l'eau. Et pi arroser les plantes... Et pi faire en sorte que son appart ne soit pas abandonné. Donc il se peut bien que j'y dorme. C'est même sûr.


"quand tu sors, fermes les volets roulants totalement". "Oui chef".

"Et pour l'eau chaude et l'eau froide, c'est comme ci et comme ça". "Oui chef'.

"T'as un peu à manger dans le congélo, faut déà faire revenir des oignons puis mettre la bête et à part faire revenir les légumes puis tout mettre ensembre...' "Oui chef."

"Enfermes-toi bien et n'ouvre à personne, ok ?" "Oui chef".

Je viens de l'appeler sur son portable, Il est triste. Bondiou vous savez pourquoi ? Bé parce que je lui manque déja.

Alors que moi il ne me manque pas du tout. Même que hier, je voulais lui annoncer que c'était vraiment fini entre nous, que je n'avais plus aucun sentiment pour lui, mais je ne voulais pas lui dire ça avant ce voyage. Et puis ce n'est pas que je n'ai pas de sentiments envers lui, mais juste que je ne suis plus amoureuse. Et lui, il a de telles sautes d'humeur, qu'un jour il est raide dingue de moi et le lendemain il m'a oublié...


Bref, je me retrouve tout de même avec un appart à surveiller, une chatoune à nourrir, des plantes à arroser et tout cela de l'autre côté de la ville. Pendant sept semaines.

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 02:11

C'est dingue.


C'est comme-ci on avait un sixième sens qui nous appelle, nous rappelle.


Les dernières nouvelles que je vous ai données de lui datent des fêtes de fin d'année, lorsque je lui ai balancé toute la bouffe à la figure. Puis mes tentatives d'une autre aventure avec Max qui ont abouties dans un grand néant.


Il m'a fait une crise de jalousie comme jamais, envoyé des mails les plus injurieux, auxquels j'ai répondu du tac au tac.


Puis chacun dans notre coin, on a rongé notre frein.


Je ne sais pas par quelle magie ou maléfice nous sommes liés mais le fait est là. Cela fait maintenant treize ans que cela dure et de tumultes en tumultes, nous nous retrouvons toujours.


Par delà les tempêtes, on n'arrive pas à se séparer, on a besoin l'un de l'autre.


Il a bien changé, mûri, abandonné plein d'illusions et je suis fière de lui. Il réussit enfin à dompter son cheval fou.


Tout cela pour dire qu'il part en Bolivie pour six semaines et c'est la première fois qu'il part en voyage. Que cela fait deux mois qu'il le prépare, qu'il révise son espagnol, qu'il lit et relit le petit guide du routard, qu'il se renseigne de partout sur les choses à faire et à ne pas faire.


Et bien sûr je suis à côté de lui. Il m'a demandé mon aval et je lui ai donné. Après moultes discussions...

 

ail et fred 006

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 09:30
prepa repas de famille de Fred 028Et je vais vous raconter pourquoi.

Alors que je connais Fred depuis onze ans maintenant,

et bien ce soir il est invité dans SA famille et pas moi.

Et que comme d'habitude il n'a pas un rond et c'est moi qui assure.

C'est moi qui ait acheté les cadeaux avec lesquels il va aller pavaner...Enfin disons que c'est moi qui ait avancé l'argent.

Car, parait-il, l'argent est sur son compte, mais la banque ne veut pas qu'il y accède. (???)

Pavane mon grand, mais sache que tu ne vas pas pavaner encore longtemps.

Je t'aime certes, mais l'amour a des limites qui sont juste au bord de tes lèvres et des miennes.

C'est ta dernière chance.

Moi, je ne veux pas que tu me prouves par l'argent que tu m'aimes, je ne veux pas que tu me téléphones à des heures impossibles pour me dire que tu m'aimes, moi je VEUX DES PREUVES et des preuves, pour l'instant, je n'en ai eues que très peu.

En onze ans de temps, tout ce que je peux constater, c'est que c'est toujours toi et toi et toi. Je t'ai aidé, donné, secouru en multiples occasions.

Et toi, qu'as-tu fait pour moi ?

Rien rien et rien, ou si peu !

Ouais tu pourrais dire que tu m'as porté sur ton dos un jour où j'étais pétée, il y a onze ans de ça, tu parles... tu étais aussi pêté que moi, et j'en avais fait exprès pour voir si tu en étais capable.

Ouais, tu sais faire la cuisine. C'est vrai que tu cuisines super bien. A condition que j'ai tous les éléments à la maison.
Sauf la dernière fois.

Tu m'as dit au téléphone : "Je viens avec tout, ne t'occupe de rien, je fais à manger et tu seras servie comme une princesse."

Il est venu avec tout, à fait à manger et m'a servi comme une princesse.

SAUF QUE le lendemain, il m'a repproché que je n'étais pas à son écoute.

Désolée mon gars, mais de temps en temps, ça peut être A MON TOUR non ?

Parce que là, à l'aube de la nouvelle année qui arrive, j'ai l'intention de lui serrer la vis, mais alors profond de chez profond.

Certes je l'aime et il m'aime. Mais là, va falloir qu'il me le prouve.

Et pas avec des mots mais AVEC DES ACTES.

En attendant, il est venu chez moi, se laver, de faire beau pour être propre car il rencontrait SA famille, chez qui je n'étais pas invitée, alors que tout le monde sait que je suis derrière lui.

Vous croyez que cela va durer encore longtemps cette histoire ?

MOI J EN AI PLUS QUE MARRE.

prepa repas de famille de Fred 004
prepa repas de famille de Fred 010prepa repas de famille de Fred 013prepa repas de famille de Fred 014

prepa repas de famille de Fred 015

prepa repas de famille de Fred 016prepa repas de famille de Fred 017prepa repas de famille de Fred 018prepa repas de famille de Fred 029prepa repas de famille de Fred 030
Va mon gars, va mais sache que je n'oublies jamais rien.

Et que si demain tu me téléphones pour me dire que tout c'est bien passé, ne t'étonnes pas si je te fais la gueule.


Rajout de ce lundi 21 décembre : Ouais, j'ai supprimé quelques clichés où on le voyait un peu trop à poil, afin de ne pas choquer certains de mes lecteurs, et une lectrice en particulier. Ce qui fait que trois personnes l'ont vu et vous non, tant pis, ce n'est pas une grosse perte.

Fred va passer tout à l'heure, devinez pourquoi ? Encore pour arranger des histoires d'assurance de bagnole. Mais là, pas de sous, pas de chèque. Point barre.

Et puis vous savez,  je n'y serais sûrement pas allée dans sa famille si j'y avais été invitée. Je trouve que je devrais l'être et à moi de décider et non l'inverse. Si on partageait le même logement, ou si nous étions "au moins" pacsés, ce serait sans doute différent. Mais moi, je ne veux pas que nous logions ensemble et encore moins que nous soyons pacsés. Car je sais que ce serait tout bénèf pour lui et que des emmerdes pour moi. Lui me dit que non et moi lui dit que si ! Et les taureaux (puisque nous le sommes tous les deux), c'est têtu.

Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 00:43

Il y a quelques temps, dans un élan de grande générosité, l'oncle de Fred lui a offert une nouvelle télévision. Ecran plat bien sûr. Et Fred me dit : "Et tu sais, elle fait aussi PC".

Ça me trotinne dans la tête cette histoire et puis ce matin, je mate la mienne. Et je m'aperçois que celle-ci, elle peut aussi faire PC, dans la mesure où il y a une prise VGA, mais alors bien cachée de par en-dessous de derrière qu'une chatte ne retrouverait pas ses petits.

Deux cafés plus tard, je débranche mon câble d'écran d'ordi et le fout sur mon écran de téloch. Purée, ça fonctionne !
Dis-moi pas qu'c'est pas vrai que ........ mais tout de même c'est bizaroïde, l'affichage n'est pas le même. Rapidos, je comprends que cela provient de la résolution (dimension) de l'écran (on va dire moniteur pour parler correct) qui n'est pas la même. Mais le tout est de comprendre à la base que cela fonctionne.

Rappelez-vous aussi que Fred a un vieil écran pc tout pourave, tout riquiqui, refourgué par son oncle, qui date de pire que Mathusalem et que tu as le temps de faire trente-six mille fois le tour du pâté de maison avant qu'il affiche quoique ce soit, surtout internénette... pour un mec tel que lui, qui veut tout tout de suite, mal barré le type.

Je cogite, pas très longtemps, passe un coup de fil à mon pote Pascalou (ingénieur informaticien) pour m'assurer rapidos que mes cogitations sont bonnes et hop je bigophone au Frédoch. Messagerie, normal, il est au taf.

Car cela faisait un moment que je lui disais que plutôt que de s'acheter un moniteur pour son pc, autant acheter un câble qu'il branche sur sa super-méga-jolie-télé-toute neuve-quifaittout-sauf la mayo et que cela lui coûterait dans les, hum, entre 5 et 15 euros, alors qu'un joli moniteur, ben c'est plutôt dans les 120-150 euros on va dire.

Est-ce que vous voyez où je veux en venir ? Oui ? Gagné.

14h. Coup de fil de Fred. Je vous résume sinon, cela va être trop long que déjà ça l'est, hein. "Après ton RV à la Banque Postale, tu passes chez moi avec ton câble et on teste". OK.

On teste. Et cela fonctionne GENIALEMENT BIEN. Fred est aux anges. Pour ma part, je vois bien que l'affichage n'est pas vraiment correct, légèrement étiré, mais ce n'est qu'une petite question de réglages, on verra plus tard.

Et les questions fusent de son cerveau.... Installes-moi MSN et montre-moi comment on met à jour Avast, et Ccleaner et Spybot et tout le toutim... il est émerveillé comme un gamin qui découvre ses jouets le matin de noel au pied du sapin. Je précise que je suis aux commandes et que lui regarde l'écran. Je lui re-explique lentement ce qu'est un clic droit, un CTRL C, enfin quelques manips de base que vous connaissez tous si vous me suivez toujours, qu'il peut récupérer des docs dans la corbeille, qu'il faut vider la corbeille, tout ça tout ça.

Deux heures plus tard vient le temps où il faut débrancher le câble.

Je débranche côté télé et lui s'attelle côté tour.

Et là... MERDUM ! Je ne sais pas ce qu'il a fabriqué, mais la prise interne de sa tour s'est enfoncée à l'intérieur.
Et ben mon Frédoch, là, il faut mettre les mains sous le capot, et sous le capot, moi, je n'y vais pas.

M'en fous, j'ai récupéré mon câble.




PS. Fred a un blog et il serait ravi d'avoir des commentaires, quand il aura mis les mains sous le capot, acheté le câble, tout ça tout ça... mais il passe souvent chez moi, normal, hein, c'est mon mec. Il va sans dire que pour l'instant, ce blog n'en est qu'à ces balbutiements (br = 2 hi hi !), concocté par nos soins, dans ma divine maison, donc c'est légèrement un ramassis de n'importe quoi... mais on a tous commencé comme ça...

Cliquez ICI
Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 20:59


Beurk, beurk et rebeurk.

16h, je prends le tramway et je l'appelle pour lui dire que j'arrive. Avec un cordon qu'on ne sait jamais si cela fonctionne pour aller de son pc vers sa télé. Car Monsieur s'est fait payer, pour Noël, par son oncle, un super écran télé qui parait-il, peut faire aussi pc.

Et dans le tram, on nous dit qu'il vaut mieux sortir, ou alors qu'à la station ragnagna, il y aura une navette qui ragnagna..

Je sors de là et je monte, une demi-heure de marche, cela ne me fait pas trop de mal. je souffle et souffle et j'arrive chez le monsieur en question avec le cordon. Essouflée.

Monsieur me reçoit, branche le cordon qui ne lui sied pas. Et puis me demande de prendre les commandes de son ordi. Déjà, je commence à supprimer des trucs de son bureau. Merde !!! Fallait pas car il est en mode sans échec et faut pas lui supprimer les icones en mode sans échec !

De là il me fait un plan que son ordi fonctionnait bien en mode sans échec et que maintenant que j'ai bidouillé des trucs, ça ne marchera plus.

Pfffffffff.... je me barre vite fait car entendre me souffler dans les bronches, alors qu'il ne sait même pas ce que cela veut dire en mode "sans echec", cela me met un tantinet hors de moi.

Dehors, je retrouve un type, rencontré un peu plus tôt. Un black. Superbebement habillé en cuir, avec chapeau et avec beaucoup de verve. Il tente de m'amadouer et au début je me laisse faire, mais pour bientôt me rendre compte que je n'ai qu'une envie, c'est de fuir et de le fuir. Il me suit jusqu'à la station de tram.

Je me réfugies derrière un panneau et là je vois les contrôleurs. Ils le connaissent. Ils me disent qu'il n'est pas méchant et qu'il a bu, rien de grâve. Ouais, bien moi je ne suis pas rassurée.

De plus, de nouveau des problèmes sur la ligne de tram. Je sens l'angoisse monter mais je vais vais faire comme ci tout allait bien. Et tout va bien puisqu'au bout d'une demi-heure, je laisse passer le premier, bondé à souhait et prend le second qui m'amènera à bon port.

Bon port... bien debout et bien serrée jusqu'à la gare. Là je peux enfin m'asseoir pour me rendre compte qu'il n'y a aucune communication entre mes congénères. Soit ils jouent à des jeux sur leur nouveau bidule tactile, soit ils envoient des sms, soient ils ont sommeil... D'un regard, je cherche un semblant de communication, rien. Les regards sont fuyants. Las, ils sont las. Las de lassitude, avec de la hâte d'être ailleurs.

Je suis dans le même étât d'eux, je veux rentrer à ma maison, oublier ce con qui m'a jeté pour une histoire de "mode sans échec".

Je rencontre le chat, le fait monter, et lui fait un massage comme pas possible. Il miaule en veut tu en voilà. Il aime et il n'aime pas. Je sais où il a mal et appuie là où il faut, il râle. Je me concentre pour lui donner du bien. Il râle de plus belle. Je ne lui fait jamais de mal , j'agis là où il a mal, telle est la différence. je me concentre pour lui donner l'énergie dont il a besoin. au bout d'un moment, je sens que l'énergie passe et que cela lui fait du bien. Et il se barre dans un coin, pas loin.

Ca chat est pour moi comme mon autre, mon miroir.

---------------------------

je viens de le soigner d'un truc bizarre à la base de l'oreille. Comme-ci il y avait une bête que j'ai enlevée. Cela a saigné. Dans ces cas-là, je mets une toute petite goutte de dakin bien diluée avec de l'eau tiède et j'applique sur la plaie. Ceci afin d'aseptiser et de cicatriser.

_________________

Je comprends maintenant mieux pourquoi il miaulait sans que je comprenne pourquoi. Car je savais que ce n'était ni pour manger, ni pour sortir et encore moins pour les calins puisqu'il n'aime pas ça.

Je sentais qu'il appelait "sa mère". Mais pourqoi sa mère ? Sa mère chat aurait tout de suite détecté où était son mal.Mais Pelucre est un vieux chat. Pourtant il garde l'instinct d'appeler sa mère. Dans ces cas-là, il miaule gentiment en regardant dans le vide...

Voili, voilou.

Je me sens plus proche du Pelucrou que de ce con de Fred, qui m'accusera encore et toujours que je ne fais que des bêtises, alors que c'est lui qui ne fait rien que d'appuyer sur n'importe quelle touche sur l'ordi.

Et bien, qu'il y reste en mode sans échec. Moi, en partant, je lui ai dit que c'était fini entre nous.

Pffffffffffffft, je sais bien que non mais il me gave à m'accuser des maux dont il est lui-même responsable.

C'est trop de la balle le mode sans échec, comme son nom l'indique, n'est-ce pas ? On se demande d'ailleurs pourquoi il y a un mode avec !








Repost 0
Published by bellelurette - dans Mes aventures avec Fred
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives