Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 22:49

Bé oui hein, bande de fainéants, vous n'avez qu'à allez au taf !

 

Bien sûr le taf, il y en a pour tout le monde. Suffit de se lever et hop, on t'en file.

 

Et bien payé en plus !

 

Bon je blague et je ris jaune, car tout le monde le sait, le boulot, bé même si on se lève tôt, y en a pas.

 

Et pourquoi il n'y a pas de travail, hein, on se le demande ?

 

Bé moi je sais pourquoi.

 

Et je ne démordrai pas de ma position :

 

- d'une, on est de plus en plus nombreux sur terre

- et de deux, les machines ont remplacé l'humain.

 

C'est si diffcile à piger ça ?

 

Donc je suis pour la décroissance.

 

Déja arrêter de pondre des gamins à tout va. Non mais vous avez vu le nombre que nous sommes, nous, en tant qu'êtres humains ? C'est absolument dégueulasse. La planète se meurt par nos méfaits. Nos pollutions à tout va. Nos plastiques, nos emballages qui vont enrichir des endroits que même personne ne veut aller voir.

 

C'est tellement facile de tirer la chasse d'eau et de mettre nos poubelles dans la poubelle.

 

Et MERDE !

 

Je me fous franchement de la politique et des politicards, j'essaie un tant soi peu d'être citoyenne, mais tudieu que cela est difficile.

 

Je tente, tant bien que mal de faire mon tri sélectif. Pffff, parfois j'en ai tellement marre que je fous tout dans la même poubelle, et croyez-moi, ce n'est pas de gaité de coeur.

 

Pourquoi ? Bé parce que je constate que n'importe qui fout n'importe quoi dans n'importe quelle poubelle et que j'en ai ras le cul de trier.

 

EN PLUS, en ce moment, dans mon quartier, c'est le summum. Ils font des jolis travaux. Ils nous mettent du parquet et des plantes....pffff; c'est du grand n'importe quoi. ils ont déja planté les bambous alors que l'alimentation d'eau n'est pas encore opérationnelle. Quand on sait ce que boivent les bambous. peuchère, ils sont tous en train de creuver sur pied, et merde.

 

Bon je prie Dieu et François 1er (hi hi) pour que cela prenne une bonne tournure, mais c'est mal barré. En plus, les rom viennent piquer le bois la nuit...

 

Bref, c'est pas la joie, ce chantier n'avance pas, deux mois que ça dure et franchement, dans six mois, ils n'auront toujours pas fini.

 

Je suis énervée !!! Surtout qu'ils ne nous ont même pas demandé notre avis.

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 03:42

 

En Novembre, j'ai commandé un apn par internet.

 

Le soi-disant colis m'a été livré par Coliposte dans ma boite à lettres.

 

Rien reçu et mon compte débité.

 

Je fais multiples démarches, lettre recommandée et tout le toutim.

 

Ce matin, n'y tenant plus je téléphone au site en question.

 

Bé ce n'est plus de leur ressort et la seule chose que je puisse faire, c'est d'aller porter plainte à la Police.

 

bé voyons mais c'est bien sûr !

 

Je l'ai dans le cul et puis c'est tout.

 

cela me dégoûte de commander par internet.

 

Pourtant j'étais sûre d'avoir commandé "mano a mano" contre signature.

 

Bé il paraît que non. Et comme je n'ai aucune preuve...

 

Bref, c'est pas demain la veille que vous verrez mes dernières photos !

 

Sauf si ça me pète, que j'aille a Darty et pan j'achèèèèèèèète !

 

Sauf que celui que j'avais commandé, c'était le même que celui qu'on m'a volé :

 

Etanche, ça c'est trop top bien (hi hi je parle comme les djeuns !), donc étanche jusqu'à 4 mètres, et incassable jusqu'à deux mètres.

 

J'en veux un !!!

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 23:48

 

Quoi cinquante minutes, c'est quoi cinquante minutes, c'est rien du tout.

 

Cinquante minutes, c'est dix fois cinq minutes, ou cinq fois dix minutes.

 

Ou c'est une heure moins dix minutes.

 

C'est long ou c'est court, c'est selon.

 

C'est selon que l'on passe du bon temps ou pas.

 

Cinquante minutes passées avec des bons potes, à siroter une grenadine en plein air, c'est presque trop court.

 

Mais les cinquante minutes que j'ai passées cet aprèm, elles m'ont parues longues, mais looooongues...

 

Que je vous explique :

 

J'étais au bar à côté de chez moi et me voilà fort dépouvue de mon poison. Qu'à cela ne tienne dis-je à la cantonnade, je reviens de suite.

 

Je me dirige vers chez moi, tout en ayant dit bonjour à tous les ouvriers qui travaillaient sous un cagnard pas possible, j'appelle l'ascenseur, j'appuie sur le bouton de mon étage et là ?

 

Et là quoi ?

 

La porte de l'ascenseur ne s'ouvre pas.

 

Stoïque, j'attends une trentaine de secondes. Il ne se passe rien, mais alors rien de rien.

 

Je suis bloquée et sans portable.

 

Je commence à taper gentiment sur les parois et puis de plus en plus fort, il faut que l'on m'entende. J'appuis sur le bouton "sonnette", ça fait un boucan pas possible et je redouble mes coups sur toutes les parois et sur la porte.

 

Et je crie : "A l'aide, au secours". J'écoute et je n'entends rien. Taing ya personne dans cet immeuble qui va entendre mon appel ?

 

Je prends toutes mes forces et je tape de partout et je crie encore plus fort.

 

Quand soudain, une voix de femme entend mon appel. Elle est à l'étage au-dessus. Je lui communique le numéro de téléphone inscrit dans la cabine. C'est la société qui s'occupe des ascenseurs. Je l'entends parlementer avec eux.

 

Ils ne peuvent pas se déplacer, il faut attendre au moins une heure !

 

Une heure, mais ils ne peuvent pas se rendre compte ce que c'est une heure, dans une toute petite cabine hyper surchauffée, car les lumières restent allumées nuit et jour, pffff heureusement qu'il y en a une qui est grillée. Vous savez, c'est deux rampes d'allumage, bref, c'est hyper chaud, je commence à suer à grosses gouttes.

 

La dame du dessus redescend et me dit : "Qu'à cela ne tienne, je vais appeler les pompiers". Pendant ce temps-là, faites la respiration du ventre.

 

Vi vi, j'ai fait la respiration du ventre, je me suis assise au sol et je me suis dit que c'était un très bel endroit pour méditer sans être dérangée.

 

Mais mes oreilles étaient aux aguets.

 

J'ai entendu la dame dire aux pompiers que c'était ici.

 

Ni une ni deux, ils m'ont délivrée !

 

Sept ils étaient les bougres.

 

"Vous allez bien madame ?" "Vous avez besoin d'une ambulance ?" "Vous savez où est le local technique de l'ascenseur ?"

 

Bouh je suis rentrée chez moi, j'ai bu un grand verre d'eau, me suis aspergée de partout. Tout allait bien.

 

Un pompier était resté là, m'a demandé d'utiliser le téléphone pour appeler la société en question, leur a dit qu'ils avaient tout bloqué, enfin leur boulot quoi.

 

C'est après que j'ai appris qu'un autre voisin, hier soir, a été lui aussi bloqué dans le même ascenseur. Et lui il allait balader ses deux chiens et n'avait pas pris son portable.

 

Bon je n'en sais pas plus.

 

Si ce n'est que la dame du dessus, elle a aussi téléphoné à notre société hlm afin que ce désagrément ne se reproduise plus et qu'ils réparent pour de vrai notre ascenseur.

 

Parce que "parait-il", "ils" sont venus vérifier ce matin... Bé je ne sais pas ce qu'ils ont foutu ce matin, tant bien ils sont allés boire un café au coin.

 

Maintenant l'ascenceur est bien bloqué et "ils" ont intérêt à faire leur boulot correctement.

 

Sinon, je fais faire une pétition.

 

Car cela ne sert à rien, en tant que locataires, de ne pas payer les charges. Surtout en hlm.

 

Mais une pétition, bien affichée, bien large et bien grande, croyez-moi, cela a du poids.

 

Un pote m'a dit de faire une lettre recommandée.

 

Bé merde alors, je ne vais pas payer un recommandé pour une erreur qui ne m'incombe pas.

 

Bon j'en ai marre de tapoter.

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 21:21

 

 

Et il commence à y avoir de la viande saoule dans le quartier. Zy va que je commence à parler fort et zy va de j'emmerde la populace.

 

Pour l'instant, ya pas encore les watts mais je sens que ça ne va pas tarder. Ils sont très sages, ils mangent.

 

Savez quoi ? Le vendredi soir je m'enferme. Car entre 3h30 et 4h30, voir 5h, ils rentrent, ces bourrachos d'idiots. Plein comme des barriques et ne respectant rien, et surtout pas les voisins qui dorment.

 

Ils parlent à tue-tête, laissent leurs voitures ouvertes avec la sono à donf les manettes.

 

Bon, ne conjurons pas le sort, on verra bien cette nuit, mais cela ne m'étonnerait pas...

 

Quelques heures plus tard... Té cela commence. "Ouais...." "hi hi hi..." "Ah arrêtes...." "Wouaouh.."

 

Je viens de mater sur mon balcon. Allez hop, je te sers un whisky, et zou on fait la teuf, hein... et pis tu ne sais pas ce qu'il m'a raconté l'autre, arf... Elles sont toutes belles, toutes jeunes. Ils sont tous beaux, tous jeunes.

 

Ils se matent, se draguent, se frôlent. Ceux-là sont très gentils. Ceux-là ne fument pas, donc ils n'ont pas envie d'ouvrir la fenêtre.Enfin je disais cela il y a quelques minutes.... maintenant c'est une autre histoire. Ça commence à crier. Fenêtres ouvertes.

 

BOUH !!!! Ça commence. J'ai envie de crier. Mais motus.

 

3h du mat... bé ils sont tous en boite je présume. Car c'est silence radio. Que c'est bon le silence. Mais je les connais trop ces gamins. Alors je vais m'enfermer bien comme il faut, prendre mes gouttes et oublier que moi aussi j'étais jeune. Car je connais trop ces sorties de boites, et je te racompagne et moi aussi, la ziq à donf les manettes dans la bagnole, et zou, rien à battre du voisinage... tous les vendredis c'est la même histoire, alors je connais la musique !

 

J'aime pas les vendredis !

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:33

 

Sept heures du mat, je rentre chez moi, je croise les personnes qui nettoient les paliers.

 

Je monte et je constate que mon palier n'a pas été nettoyé.

 

Ni une ni deux, je redescends et je discute avec les deux préposés au nettoyage.

 

"bé exucusez moi madame, mais on a du faire les escaliers..."

 

Mais qu'est-ce que j'en ai foutre qu'ils aient du faire les escaliers ? C'est leur taf, non ?

 

Du coup, je leur ai adressé encore mieux la parole :

 

"Vous êtes mal payé, c'est ça ?"

 

L'un des deux m'a répondu :

 

"Oh faut pas m'adresser la parole de bon matin".

 

Bon.

 

Je remonte et redescends n'ayant pas envie de lacher l'affaire.

 

Et les deux compères qui vont boire un café, du style, "elle m'agaçe cette vieille !"

 

Il n'empêche que quand je suis remontée, ils étaient en train de briquer mon palier.

 

Merde, ils sont deux et font un travail de gougnafier.

 

Avant c'était un homme seul, une perle, tout était toujours impeccable.

 

Même qu'il me sonnait à ma porte avec le pelucrou. Vers 5h30 du mat. Driiiiing, je savais qu'il me fallait ouvrir la porte au chat.

 

Ça c'était de la bonne entente et tout était toujours nickel chrome avec lui. Les poubelles étaient nettoyées, bien ordonnées, tous les paliers bien lavés de fond en comble, les escaliers idem.

 

Et maintenant, ils sont deux. A la limite ils font que les paliers du RDC et basta. Non mais, ils se prennent pour qui, hein ?

 

Qu'ils n'aiment  pas leur boulot, ça je peux le comprendre, mais un taf, c'est un taf comme les autres. Mettre de l'amour dans ce que l'on fait, même si on nettoie la merde des autres, c'est aussi du taf.

 

D'ailleurs, je lance toujours un sourire aux éboueurs et je fais attention à ce que je jette. C'est un respect.

 

J'ai la rage, je n'en dirais pas plus.

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:36

vu à la téloch aux infos, il y a quelques minutes.

 

Un utilisateur de FB s'est vu son compte supprimé parce qu'il avait publié la peinture "L'origine du monde" de Gustave Courbet. En mentionnant bien cette origine (sic !) et son auteur.

 

Un autre utilisateur, en soutien, en a fait de même et son compte a aussi été supprimé.

 

Pourtant ce tableau qui certes est très explicite, n'est pas du tout vulgaire ni porno...

 

En plus, on peut le voir partout. Comprends pas moi, pffff... Aaah la la, FB....

 

Comme j'ai eu l'occasion d'habiter dans une rue du nom de ce peintre, je m'y étaits intéressée et c'est ainsi que j'avais découvert ses peintures dont celle-ci, sans doute la plus connue.

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 17:38

Un papelard que j'ai jeté illico dans mon panier de recyclage.

 

Qui me disait en gros ceci :

 

objet : balcon/canisses.

 

"Soucieux de l'harmonie des balcons, nous avons décidé que les canisses doivent être de couleur verte, qu'ellle qu'en soit la matière..."

 

Et bé qu'ils aillent se faire voir ! Mes canisses sont en bambou donc de couleur naturelle. Et les seules canisses que je connaisse qui soient de couleur verte, ce sont celles en vulgaire plastoc. Y vont pas me faire un autre trou au cul non mais ! Et puis les miennes, elles sont parfaitement fixées et j'ai un maximum de plantes sur mon balcon. Alors pour répondre à leurs desiratas, ce serait un boulot monstre. Z'ont qu'à faire le boulot à leurs frais non mais ! Et les canisses en bambou de couleur verte, z'ont qu'à tenter d'en trouver, je leur fiche mon billet que même si cela existe, avec le temps, elles deviendront aussi délavées que les miennes. Ça me donne envie de faire une pétition, tiens !

 

Sont complètement tapés dans cette société HLM. Alors que l'on sait que les canisses vertes en plastoc sont faites avec du pétrole et que le pétrole, c'est pas sain, ils ont des actions avec des sociétés pétrolières ou quoi ?

 

Et si on accepte ça, après, ils vont nous imposer qu'on ait la même carpette devant notre porte d'entrée? Allez... tous dans le rang, et au trôt...

 

Déjà, ils nous imposent de ne rien mettre sur les paliers. Ça je veux bien le comprendre car cela gêne le service d'entretien. Pute borgne, mais qu'ils s'occupent de négocier avec Nicollin ou le service de ramassage des poubelles vertes, cela serait beaucoup plus intelligent. Moi qui fait tranquillou mon tric sélectif, il y a des jours où j'en ai ras le cul. Ces fameuses poubelles ne sont ramassées qu'une fois par semaine alors qu'elles devraient l'être au moins deux fois. Preuve que les gens deviennent de plus en plus sensibles sur le sujet. Et cela déborde, déborde... cela vole au vent... super l'harmonie.

 

C'était mon petit coup de gueule de réveillon...

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 08:16

 

Vouaiche, je ne vous avais pas raconté...

 

C'est que ça bosse dur dans le quartier, et pas qu'ici.

 

Sont en train d'effectuer toutes les jonctions de la ligne 3 avé les lignes 1 et 2. Je ne vous raconte pas le souk, bordel, why, binz et tous les mots qui vous passent par la tête.

 

Et jour et nuit. Je dirais même plutôt la nuit.

 

S'ont moins emmerdés la nuit par les voitures et faire le passage. Alors ils peuvent souder, et là ils soudent.

 

C'est que c'est un sacré taf. Faut pas s'arrêter. Parce que le 29 août, tout doit être nickel chrome.

 

En attendant, les lignes 1 et 2 sont suspendues sur certains tronçons, mais ourrah, il y a des navettes bus assurées...

 

Comment voulez-vous faire rentrer dans un bus ce que contient un tram, hein, je vous le demande...

 

C'est pourquoi hier, une nana, qui voulait aller plus vite que la musique, alors que j'étais à peine sortie, m'a rentré dedans avec sa poussette 3D et le gamin dedans et un autre derrière. Pile poil là où j'ai mal, c'est-à-dire mon genou avé mes vis, et que "Aye ouille...". Bé du coup, je lui ai dit qu'elle pourrait faire attention,  qu'elle m'avait blessée.

 

Kéké m'a dit la greluche ??? Que ça poussait derrière. Oh, elle n'a pas le permis poussette ou quoi ?

 

Et qui je retrouve dans la navette ?

 

Je me suis tue parce que sinon j'allais exploser. Déja je lui ai dit : "toi, fais gaffe". Gentiment. Et sur un ton bas. Dès qu'elle est entrée dans la navette, elle a monté d'un ton et a dit : "Mais qu'est-ce qu'elle l'autre", d'un air péremptoire, comme-ci le monde lui était acquis. Et que l'autre, c'était moi, et que je n'étais qu'une vieille, et que elle, elle était avec sa poussette et ses deux gamins et que c'était elle qui faisait la loi. Elle a fait sa loi. Nous sommes descendues au même endroit.

 

Que normalement, je donne un coup de main pour descendre une poussette, ou aider qui que ce soit, mais là !!! Va te faire foutre connasse !!!

 

Vi vi c'était une arabe. Vi vi je deviens rasciste quand je vois leur comportement. C'est pas pour cela que je voterais le pen ni sarko, loin de là. Mais quand il y a de l'abus, y en a marre.

 

Dans un monde civilisé, elle aurait pu s'excuser, je l'aurais aidée, même sympathisé le temps du voyage.

 

Ptêt que même si j'avais été moi-même arabe, cela ce serait passé différemment, va savoir ?

 

C'est cela qui me désole, et je clame haut et fort, c'est tout pour eux d'abord, les autres après. Non mais pour qui ils se croient ? Les rois du monde ? en quel honneur ?

 

Lorsque je marche sur le pied de quelqu'un, je m'excuse. Elle, elle rejetait la faute sur moi. Trop facile.

 

Té cela me fait penser à une autre histoire :

 

J'étais tranquillou avec mon copain voisin, chez moi, quand soudain, j'entends "tchliiiing tchloug" et bis repetitas. Je vais sur mon balcon et je vois deux gamins, d'à peine trois ans, qui étaient en train de caillasser le portail d'en face à coup de bouteilles de verre.

 

Mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai commencé à crier du troisième, personne ne réagissait.

 

Ni une, ni deux, je suis descendue.

 

Je me suis adressée d'abord aux enfants et j'ai bien précisé : "Ils sont où tes parents, il est ton père, elle est où ta mère ???" afin de ne pas faire de discrimination par rapport au sexe.

 

J'étais très énervée, et quand je le suis je parle très fort.

 

Les deux gamins se sont cachés dans un coin,  pas du tout peureux et très narquois.

 

J'étais en rage. Je trouve les mères qui discutaient tranquillou, dont une voilée. Je lui explique l'histoire. Que leurs gamins étaient en train de s'amuser avec des bouteilles de bière en verre et que c'était dangeureux, patin machin coufin.

 

Tu sais ce qu'elle me répond l'autre ??

 

Bé que c'était pas de leur faute s'il y avait des bouteilles qui trainaient.

 

GGGGGGGGGGGrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr....................

 

Jamais vu une mauvaise foi pareille.

 

Et le pire du pire, c'est que j'ai vu une gamine d'environ 12 ans, en train de ramasser les bouts de verre... comme pour s'excuser.

 

Bé peuchérette, elle n'est pas au bout de ses peines, ce que je lui ai gentiment fait remarquer, je ne sais plus avec quels mots.

 

Cette histoire m'a foutue hors de moi, et c'est rare lorsque je sors de mes gonds.

 

Je remonte et mon voisin copain avait tout vu de mon balcon. Tu crois qu'il se serait bougé la nouille ?

Tchi que dalle, il a préféré voir comment j'assurais et dès que je suis rentrée, il m'a dit : "bravo".

 

Comme ci c'était un spectacle. Comme ci cela ne le concernait pas. Bé merde alors. Après il va me raconter qu'il a lu dans le journal que des jeunes ont tué un chauffeur de bus, ou de tram et alors il se sent concerné ?

 

Oui il se sent concerné, mais de loin, juste pour voter. Mais pour aller tuer l'oeuf qui fomente, bé il préfère rester au balcon. Et moi je préfère aller au combat, afin que ces gamins aient eu la trouille de leur vie, car croyez-moi, lorsque je crie, je crie très fort.

 

Et je ne crie pas qu'après les gamins, je crie après tout le monde irrespectueux. Vieux, jeune, jaune, noir, blanc, je m'en tape.

 

Té je vous en raconte une autre :

 

Plein été, il y a environ 5 ans. Cinq heures du mat. Deux voitures viennent se mettre en plein milieu de ma rue, les watts à donf les manettes. Comme ci c'était une boîte de nuit, en pire, vu que cela résonne énormément.

 

Impossible de leur causer, leurs watts étaient trop forts.

 

Et quand je dis fort, c'est que c'était hyper hyper fort. Ils commençaient à danser dehors et à chanter à tue-tête...

 

Ni une ni deux, j'ai rempli deux seaux d'eau.

 

Le premier seau, j'ai raté mon coup.

 

Mais le deuxième, croyez-moi, ils ont fuit comme des lapins !!!!

 

Tout le monde sait maintenant qu'il faut se méfier de la vieille du 3ème.

 

 

AVIIIIIIIIIIIIS !!!!!

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 23:13

Et le meilleur moyen de savoir ce qu'il se passe, c'est de s'adresser aux types de la sécurité.


Ce dont acte.

 

Habillée en Tintin, rien dans les mains, et peu de choses dans les poches, je me dirige vers "le lieu".

 

Un labyrinthe pas possible a été organisé pour faire passer la foule par ici et pas par là.

Mon dieu, où est-il passé mon joli parc où j'aimais me promener avec mon Pelucrou ?

 

Et de loin, je vois un podium vide et un être humain qui fait la sécu.

 

Gentiment je lui adresse la parole et tout aussi gentiment il me répond.

 

Et bé ce qu'il m'a raconté, c'est à se taper la tête contre les murs... lors de cette fameuse soirée de fesse de bouc de merde, une caravane a été carrément foutue à la baille dans le Lez, des écrans plasmas volés et des bonbons.

 

Lorsqu'il m'a raconté que des jeunes avaient piqué des bonbons, je lui ai ri au nez, car on a tous chipé des bonbons, non ?

 

Sauf qu'il a vu énormément d'autres choses qui lui ont fait mal au coeur. Et que les flics, débordés, ne pouvaient rien faire.

 

Bé normal que les keufs ne puissent rien faire. Si moi, pour une pauvre petite plainte de rien du tout, j'avais plus de trois heures d'attente, je ne vois pas comment ils puissent être sur ce front-là.

 

Allez, une chtit photo :

 

FISE 2010 le troisième soir 002

Juste pour expliquer que ces gens-là font un boulot de dingue, et payés avec un lance-pierre.

 

Il faut savoir que dans un événement pareil, ce sont des sociétés privées qui assurent la sécurité.

 

Alors c'est quoi la sécurité ?

 

Bé c'est protéger un quelconque individu envers les autres, et aussi envers lui-même.

 

FISE 2010 le troisième soir 003

C'est aussi faire peur et c'est là où le bât blesse.

 

Nous avons longuement parlé sur le mal-être des jeunes, ce qui les entraînait à foutre le bordel sans concessions, plus de repères, plus de liens familiaux solides.

 

Une révolution sous-jacente en fait. Sans leader, sans foi ni loi.

 

A moins d'être né avec une cuiller en argent dans la bouche, quel est leur avenir ? Rien... A part piquer du fric dans le porte-monnaie de leurs parents et ailleuls.

 

Restriction du budget sur l'école, l'université, la recherche, la sécurité, les retraites et j'en passe...

 

Comment voulez-vous que nos enfants aient confiance en l'avenir ?

 

FISE 2010 le troisième soir 004

 

Ils ont peur et se révoltent contre tout ce qui représente l'Etat. Sans vraiment comprendre contre quoi ils se révoltent. Alors ils caillassent n'importe quoi, SAMU, pompiers y compris.

 

Tiens, je viens de faire le 17 pour me plaindre... bé ils ont droit de faire le bordel jusqu'à une heure du matin, madame, qu'on m'a répondu.

 

Et que je n'avais qu'à me retourner contre la mairie.

 

Bon sang mais c'est bien sûr,  à minuit, je vais contacter Madame le Maire,  pour lui raconter que je n'ai plus de somnifères et que c'est le bordel toute la nuit. (aparté, j'avais le téléphone perso de son secrétaire, mais je crois que dans un de mes rangements de dingue, hop, poubelle).

 

Merde, merde, et remerde.

 

Surtout que le type de la sécu m'a dit que dans ces cas-là, ce n'était plus du ressort du maire mais du préfet !

 

Si j'avais son numéro perso, sûre que je l'appelerais et qu'il fasse intervenir tous les gardes républicains du département et hop, tout le monde au lit.

 

FISE 2010 le troisième soir 006

 

Et oui, la sécu c'est ça. Une attitude passive, les pieds bien ancrés sur le sol et le regard droit dans les yeux.

 

Ce qui est très significatif, c'est qu'alors que j'étais avec lui, dans le fond  de cet espace, à deux, nous avions plus de pouvoir. Parce que des cons qui voulaient foutre le bordel, nondidiou, on en a vu passer.

 

Il m'a expliqué qu'après ils montaient vers le bassin Jacques Coeur et qu'après ils redescendaient par ici.

Et c'est ce qu'il se passe.

 

Vous savez quoi ? J'ai un énorme furoncle qui m'a poussé sur la fesse droite, dans la raie des fesses, pas loin du trou du cul. Et qui me fait mal, nondidiou, c'est toute la haine que j'ai envers cet événement qui se manifeste.

 

FISE 2010 le troisième soir 008

Plus que deux jours, plus que deux jours....

 

Ces jeunes-là ont reculé, ont pris la poubelle et l'ont balladé comme un landau.

Je ne sais pas si vous voyez bien l'expression de cet instantané.

Moi j'y vois de la haine et c'est ce que je ressens depuis le début de cette manifestation.

 

FISE 2010 le troisième soir 012

 

Je veux absolument que le FISE, l'année prochaine, déménage d'ici.

 

Même si moi je suis partie, il est important pour les riverains, les oiseaux, les canards, les arbres et tout ce qui vit ici que cet événement n'ait plus lieu ici.

 


Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 10:33

Lundi soir, après avoir mangé avec mon voisin copain, je m'installe devant mon pc pour réaliser mon article précédent quand soudain j'entends miauler. Un genre de miaulement d'un jeune chat .


Il pleut des cordes, alors n'écoutant que mon coeur, je sors pour voir s'il ne se trouve pas enfermé dans un parking comme cela arrive quelques fois.


Sur ce, je découvre trois jeunes, abrités et qui ont l'air de bien se faire chier. Ils parlent fort, je leur faire la morale en leur disant que le béton, ça résonne et que ce n'est pas une heure pour faire du ramdam. Ils sont en train de s'avoiner au whisky-coca et je vois bien qu'ils se les gêlent. Je leur propose de venir boire un café chez moi.


Donc, je me répète : "Quelle conne, mais quelle conne !"


Ils sont gentils, me disent leur âge : 16, 18 et 19 ans. On parle de tout et de rien, je fais un café salé au plus jeune car il ne tient pas l'alcool. Puis je fais du café pour tout le monde.


Ils sont étonnés de mon âge, je mets de la musique sur ma chaîne et on danse un peu et on rigole. A un moment, je vois bien un de mes petits tiroirs ouverts. Le plus grand me dit : "C'est rien, c'est le plus jeune, il aime bien regarder". Je n'y prête pas trop attention.


Sur les coups de 23h, vient  l'heure de la séparation. Tchao les gars et bonne route.


Je m'apprête à me coucher quand soudain, sous mon oreiller, je découvre mon casque avec micro.


Et MERDE !!!!!!!! Je le remets en place  pour m'apercevoir que mon apn et mon téléphone portable ont aussi disparus. Ce n'est qu'hier que j'ai vraiment réalisé tous les larcins effectués. Donc mon apn, mais sans le chargeur, ils n'iront pas loin. Mon portable, avec le chargeur (purée ils l'ont trouvé dans un autre tiroir), mais comme il était déchargé, ils n'iront pas loin non plus car dès qu'il est déchargé, il faut rentrer de nouveau le mot de passe. Une bague en toc qui traînait à côté de mon lit.


Je comprends mieux maintenant pourquoi ils avaient sans cesse besoin d'aller aux toilettes, déjà pour evacuer leur trop plein d'alccol, et mais aussi pour cacher correctement leurs larcins.


Ils ont aussi fouillé ma sacoche, hisoire de récupérer le liquide en billets, cela devait se monter à 10 ou 15 euros, je ne sais plus ce que j'avais. Ils n'ont pas touché à mes cartes bleues, ni à mon passeport, ni à ma carte d'identité.


Je m'en veux de me laisser entuber comme ça, surtout que dans l'ambiance, je ne vois rien venir. Naïve je suis.


En plus, dans ma connerie habituelle, dès qu'ils sont partis, j'ai fait un joli ménage, lavé toutes les tasses, donc pas de traces. Quelle conne ! mais je n'avais pas encore vu le casque sous mon oreiller.


Certes, après mon aventure de il y a un an, et en présence de Fred, je devrais être aux aguets ? Bé non, je fais toujours trop confiance, même si ce sont des inconnus, qu'il pleut dehors, qu'ils sont jeunes et je les ai invité avec plaisir pour qu'ils se réchauffent.


Et recertes, toujours après mon aventure de il y a un an, j'ai contracté une assurance contre le vol pour mon apn, je n'ai pas encore vérifié pour mon téléphone portable. Mais je suppose qu'il va me falloir encore aller chez les flics.


Et comme je ne sais pas trop bien mentir, bé je vais leur dire la vérité. Car je suppose que pour que ma garantie contre le vol fonctionne, faut que j'y aille, bouhhhhhhhhh... et ça me fait profondémer chier de patienter pendant des plombes, surtout que je suis dans mon tort en fait. Pas d'effraction. Je pourrais dire aussi que c'est une perte, mais ils vont me tanner de tas de questions. Sur ce je viens de téléphoner au vendeur de mon apn, c'est bien ça, faut que j'aille chez les keufs, puis me rapprocher de l'assurance, tu parles d'un binz. Mais tout de même, j'ai payé 100 euros pour deux ans en cas de vol ou de bris.


Pour mon téléphone portable, c'est moins grave, vu que je ne m'en servais pratiquement plus, sauf qu'il me faut bloquer le numéro. Bon, il me faut bloquer la ligne, trouver ce putain de numéro...


GRRRRRR.....


Sur ce je pars au Commissariat, et si on me demande de porter plainte, et bien je vais dire "oui". Faut pas délirer merde. Et si on me demande de regarder certains visages et que j'en reconnais un, je vais le dénoncer. Mais franchement, cela m'étonnerait qu'ils soient connus de la police, quoique... ils avaient l'air tellement pros finalement. Un qui t'embrouille, un autre qui demande un café, comme ça ils peuvent farfouiller le salon...


Ça m'énerve mais j'y vais.

Repost 0
Published by bellelurette - dans coups de gueule
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives