Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 22:46

un projet de loi est à l'étude. Tolérance zéro pour les conducteurs de 18 à 24 ans.

 

Projet qui va ête étudié en janvier et je ne sais pas quand il va être adopté.

 

Admettons qu'il le soit.

 

Tolérance zéro. Mais qu'est-ce qu'ils vont faire de tous les éthylotests ? Bé oui, si c'est zéro c'est zéro, donc pas de besoin de ces machins, non, en plus qu'ils sont en rupture de stock.

 

Alors je vois bien un type, ouais, c'est son anniversaire, il va fêter sa 25ème année, youpi, il va passer à 0.5 degrés d'alcool. Mais il lui faut un éthylotest. Taing, il boit juste une bière, il est à 0.25, il va dans sa voiture, il souffle dans son éthylotest, le truc est vert. Youpi, je peux continuer ! Il boit un verre de plus, mais il n'a plus d'éthylotest. Il ne sait plus s'il a dépassé les 0.5. Les potes sont là, allez bois un coup, c'est ton anniversaire, on n'a 25 ans qu'une fois.

 

Il se retient et ne boit pas. Ça dure combien de temps l'alcool dans le sang se demande-t-il ? Deux heures, trois heures, et il attend.

 

Il rentre chez lui tranquille, tout en ayant dans la tête qu'il lui faut acheter un éthylotest. Et oui il a 25 ans.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 20:52

Alors que j'avais bien torché mon dossier de demande de retraite hier. Que j'ai fait des photophies hier à la pharmacie pour parfaire le dossier, même qu'il m'ont donné une enveloppe, que j'ai tout envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception, je me réveille ce matin pas contente de moi. Je vérifie les photocopies et je m'aperçois que je n'ai pas signé ma demande, madre de dios.

Et ce matin, mais qu'il y avait-il donc dans ma boîte à lettres ? Mon dossier de demande de retraite. il faut vous dire que l'autre, je l'avais téléchargé sur internet, hop clé usb, et hop, imprimé, avant noel.

Bé le vrai, ils me demandent des trucs que sur celui que j'ai envoyé, c'était même pas écrit.

Donc c'est la looze, tout à refaire.

Un dossier à remplir, ce n'est pas cela qui me fait peur.

De toute façon, je n'ai pas encore droit à la retraite.

Mais j'ai besoin de leur fameux sésame, un rejet, pour me retourner envers les Assedics afin qu'ils continuent à me verser mon mois. Et à partir du 31 janvier, sans réponse de ma part, couic, plus d'assedics.

Donc je vais bien m'appliquer à bien le remplir, ne pas oublier de le signer, et joindre les photocopies demandées. Mais là, faut que j'attende mercredi prochain.

J'en étais sûre que ce foutu dossier, il allait tombé en plein milieu des fêtes.

Et puis ce n'est pas la même adresse, pfff.

Et mes dossiers vont se croiser, lol, enfin je n'en sais rien.

Je suis énervée, excitée comme une puce.

Je vais encore passer un jour de l'an mal dans ma peau, mais ça c'est pas nouveau.

Un looooooooong week-end à bien préparer mon dossier et les photocopies à faire et attendre mercredi.

Et mercredi, je te parie que cela va être bondé de monde.

chié, merde.

Pour la question que certains pourraient se demander, NON je j'ai pas d'imprimante.

Pas la place. Et puis des fils en plus et les consommables, non et non. Il y a deux magasins de photocopies à deux pas de chez moi, je ne vais pas m'ennuyer à avoir du matos à la maison.

Et  puis ce fichu dossier, il attendra bien mercredi, n'est-ce-pas ?

Mercredi on sera le 2.

Trois semaines de traitement à date de reception, ils le recevront au plus tard le 4, merdum le 4 c'est un vendredi. Disons qu'ils vont faire le tri le 7, 3x7 = 21. Le 21 janvier minimum, ils me renvoient mon dossier. Je pencherais plutôt pour le 25 ou 26. Bon disons que j'ai le précieux sésame le 27. Génial cela tombe un mardi. Je pourrais ainsi envoyer à pole emploi le papier qu'ils me demandent, afin de ne pas être radiée au 31. Sauf que s'ils mettent encore autant de temps pour traiter un dossier, même s'ils le recoivent le 29, il ne sera pas traité de suite et ils vont me radier, je le sens gros comme une maison.

J'ai une sainte trouille de ne plus avoir mes assedics pour vivre. Avec elles, je paie mon loyer, mon électrité, mon gaz et mon téléphone. Je n'ai jamais accepté de prélèvements.

Ainsi je reste maître(sse) de ma maison.

Si il y a un truc qui me bande, mais alors d'une force, et que j'ai été obligée d'accepter, c'est le prélèvement de ma mutuelle. Putaing, 800 euros en debut du mois de janvier. En plus elle rembourse mal. si je vais chez le kiné, elle n'est pas reconnue, je suis obligée de faire l'avance. L'année derniere, alors qu'une infirmière s'est déplacée chez moi deux fois par jour, suite à ma fracture, elle n'a pas remboursé. Bref une grosse merde, et moi, bé j'ai pas envie de téléphoner pour raler et encore moins pour me déplacer.

D'ailleurs, je ne me déplace plus.

Je fais six mètres dehors et ahé, j'ai trop mal aux reins et au genou, vite vite, faut que je rentre.

D'ailleurs j'avais envie de mettre un gros mot sur ma porte d'entrée :

"La porte est ouverte, vous allez me retrouver décédée, j'ai laissé un mot sur ma table".

 

Ce mot serait bien sûr pour mon seul et unique fils.

 

bon ce n'est pas encore le moment de partir, mais j'y pense, j'y pense. J'en ai ras le cul de cette vie. Et finir dans un mouroir, très peu pour moi.

 

Mais alors, s'il y a un dieu, faites qu'il entende ma prière, que je ne reviennes pas sur terre. Je ne veux pas revenir. Tant de gens aiment la vie sur terre, moi non. Elle m'a été désagréable depuis que je suis née. Que des galères. Jamais à ma place. Si peu d'amour. Même presque pas d'amour du tout. Ou de l'amour feint. Enfin si, si je regarde ma vie en arrière, j'en ai eu de l'amour, mais pas assez par rapport au gouffre que j'étais.

 

C''est la looze que je vous dis.

 

PS : suite à un commentaire, j'ai changé ma présentation. Il n'y a plus ni humour ni photos. Que ce qui me vient au jour le jour.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 05:02

 

Indémodable.

 

Nous sommes issus d'une famille qui n'a jamais souffert, nous sommes issus d'une famille qu'on ne peut plus souffrir...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 23:34

Cela s'est passé aujourd'hui.

 

Mais que je vous raconte le début.

 

il y a environ 23 ans, je travaillais en tant que secrétaire comptable, et tous les soirs vers 17h, j'allais poster le courrier et surtout les recommandés donc il me fallait faire la queue.

 

A force d'y aller tous les soirs à la même heure, bé j'avais maté un type qui me plaisait beaucoup. Lui venant poster des colis.

 

De petis clins d'oeil en petis clins d'oeil, puis de bonjour en bonjour, on s'est retrouvé un jour sur le parking et nous avons fait connaissance. Tu travailles où, tu fais quoi et tout le tralala et nous avons convenu un jour de nous retrouver dans un bar pour approfondir la chose. Un garçon super beau et hyper intelligent, ce qui ne gache rien.

 

Et arriva ce qui devait arriver, nous sommes passés à l'acte, mais jamais il ne m'embrassait sur la bouche. J'étais frustrée car j'adore ça mais bon je respectais son choix.

 

j'étais tombée amoureuse, lui non, mais il m'accueillait avec plaisir car c'est un gourmand de la chose.

 

Et puis les années ont passées, il s'est marié, a fait deux gamins, a divorcé, on était restés potes et on s'est perdu de vue.

 

Il y a deux ou trois ans environ, je vais chercher mon pain, devinez où, à la boulangerie et je tombe sur lui !

 

Oh, ah, on était tout content de se revoir. Echange de numéros de tel et tchao à la prochaine.

 

Donc on s'était retrouvé. Je pensais jamais le revoir. De là, plusieurs fois il est venu à la maison, juste pour discuter et lui prendre une douche car il tient une espèce de toute petite boulangerie-snack, et comme il habite à perpette, cela l'arrangeait bien que je puisse le dépanner, et moi, bé avoir un si bel homme dans ma maison, même sans rien faire, cela me faisait bader !

 

Bref ce matin, on était connecté ensemble sur Facebook. Je revenais de la pharmacie et j'avais les boules car l'épicerie était fermée et ce jusqu'au 29. Bé pour une épicerie ouverte 7j/7, ça la fout mal surtout un jour de réveillon.

 

J'avais besoin de bières. (oui je sais l'alcool est mauvais pour la santé).

 

Il était en train de fermer sa boutique, il avait vendu en tout et pour tout un croissant et deux pains au chocolat. La loose quoi. Mais il vend aussi des boissons... "Dis-moi, tu ne pourrais pas me dépanner ?".... bon, cela n'a pas été oui tout de suite, car il était à moto et en ce moment il pleut. Mais cela a tout de même été oui sans vraiment incister.

 

On s'échange des banalités d'usage, genre qu'on déteste les fêtes, que lui va passer le réveillon avec sa maman et là.... il me dit : "qu'est-ce qui te fairait plaisir comme cadeau là tout de suite maintenant ?

 

Hum.... Que tu m'embrasses. Bé il m'a embrassé. Mais alors avec une tendresse et une délicatesse, j'ai jamais vécu ça de toute ma vie, j'en suis encore toute retournée.

 

Voili voilou... a y est c'est un peu plus de minuit, JOYEUX NOEL !!!!!!!!!!

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 01:08

Pas le paquet entier, là je fais attention et le met dans un joli beurrier et après, hop, au frigo.

 

Mais après, qui m'empêche de mordre dedans, vu que j'habite avec moi-même, et de mettre le morceau de beurre ainsi choisi dans la poêle, hein, qui m'en empêche ? Et je ne vois pas pourquoi les dents seraient moins propres que les couteaux. Surtout les dents de devant. Ce sont celles qu'on lave le mieux. Et si on ne le fait pas avec la brosse, la langue n'arrête pas de passer là, justement pour vérifier.

 

Bon la langue ne suffit pas, ok. Mais je m'en fous moi, si c'est mon beurre, avec mes dents, cela dérange qui, hein franchement ? En plus j'aime bien voir mes marques dans le beurre, non mais. Hi, comme ça je dégoute tout le monde et le beurre n'appartient qu'à moi, lol.

 

Non mais il y en a qui viennent ici et qui ont des propos vulgaires du style "fais chier putain merde" et j'en passe et qui n'ont pas un rond, mais vont faire la fine bouche parce qu'il y a des traces de crocs dans le beurre ?

 

Mais qu'ils aillent faire les poubelles ! Qui me mendie ou même pas, qui se serve une bière et une clope ou deux sur mon pied mais que des traces dans le beurre offusque. J'avoue ce n'est pas présentable, et alors ? Il veut du beurre, bé il le prend par l'autre coté, non ? On dirait que j'ai la peste et le choléra. Alors qu'il me pollue avec ces vilains mots. Sa négativité. Non Monsieur, moi je ne pollue pas, je taille mon beurre avec mes dents et alors ?

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 23:48

ouf il part demain matin très tôt et ne revient que le jour de NOEL, le soir tard.

 

Bé cela me fera des vacances, car un pote comme ça, excusez-moi du peu, mais il faut se le taper.

 

Il a une boule au ventre, ça va mal se passer. Tout le monde va le traiter comme une merde.

 

Bé c'est une merde. Naaaaaaaan, c'est pas vrai, c'est un type adorable, mais c'est une merde quand même.

 

C'est un speed. Il lui faut bosser. Mais il lui faudrait travailler tel qui lui il l'entend. Avec ses conditions. Sinon, trop peu pour moi, je n'accepte pas.

 

Bé mon gars, tu vas en chier. Et tu vas arrêter de me piquer et mes bières et mes clopes.

 

il ne lit pas mon blog mais je lui envois des mails qu'il lit. Et puis je l'ai souvent de visu, et il n'arrête pas de parler. Un vrai moulin, on ne peut pas en placer une. S'il y a du silence, allez Mémée, mets de la musique ou n'importe quoi, la télé, mais pas le silence. Je voulais lui dire un truc, bé c'est même pas la peine, il ne va pas m'écouter.

 

Ou s'il m'écoute, bé je vois à sa tronche qu'il ne m'entend pas mais qu'il prépare son nouveau discours.

 

Alors oui, deux jours, quelles vacances ! Bien qu'il m'ait dit : "t'inquiètes pas mémée, je vais t'appeler". Mais qu'il ne m'appelle surtout pas. Qu'il m'oublie pendant deux jours, ouf !

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 17:07

Nan mais sans rire, avant hier je vais à la pharmacie pour un renouvellement de médocs.

 

"bé votre carte vitale n'est pas à jour et vous n'avez plus de sécurité sociale, donc on ne peut pas vous délivrer vos médicaments".

 

C'est la meilleure de l'année celle-là !

 

Donc je m'empresse d'aller à la Sécu, qui est à deux pas de la pharmacie et je patiente.

 

au bout d'une demi-heure une dame me reçoit.

 

"Bé il nous faut un papier de Pole Emploi comme quoi vous avez touché des sous..."

 

Putaise, je me demande comment je fairais si je n'avais pas d'ordi et surtout des magasins de photopie dans le quartier.

 

Hier je me dépatouille comme je peux avec mon ordi et ma clé usb, et je vais imprimer le fameux sésame, et rebelotte, patientons à la Sécu.

 

"votre papier est correct, mais nous ne pouvons pas mettre à jour votre carte aujourd'hui, nous avons trop de demandes à traiter".

 

Bien, bien.

 

Heureusement que je ne bouge pas pendant Noel. Et que je vais m'appliquer à ce qu'il ne m'arrive rien. Je vais rester bien sage dans ma maison. Car ma carte sera mise à jour mercredi 26. Enfin si je me bouge le cul pour aller, soit dans une pharmacie ou à la Sécu pour la mettre à jour.

 

A part cela, j'ai imprimé mon dossier de demande de retraite. My god !!! C'est pas que je n'y comprends rien, mais c'est pole emploi qui me demande une notification de rejet de la part de la caisse de retraite pour continuer à me payer, sinon, couic !

 

comment puis-je leur mentionner à partir de quelle date je veux être à la retraite, puisque je n'ai pas le nombre de trimestres ? A partir de la date de signature, afin que j'ai mon rejet ?

 

ah l'administration française ! en plus en plein pendant les vacances de fin d'année.

 

Pole emploi et la caisse de retraite, ils ne pourraient pas communiquer entre eux, hein, cela serait plus simple.

 

Avec un courrier si besoin, avec ma signature pour leur dire que je suis d'accord (ou pas) avec eux.

 

mais non, c'est à moi de me bouger, de comprendre déja ce qu'ils me veulent, et accéder à leur bon vouloir.

 

Et comme je n'ai dit à personne que j'avais eu une fracture du plateau tibial et que depuis, j'ai énormément de difficultés à me déplacer, bé je l'ai dans le baba.

 

Et ce n'est pas demain la veille que je le dirais à la Sécu, oh que non.

 

De toute façon, j'ai pigé un truc, entre pole emploi, la sécu et la caf, ils se renvoient la balle. Et la balle c'est nous ! Nous ne sommes qu'un pion sur l'échiquier.

 

Pffff, demain dimanche, je vais encore plancher sur mon dossier de demande de retraite.

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 09:23

j'ai publié trois articles et y a Gad qui démarre.

 

j'ai beau aller dans le code HTML de la vidéo, impossible de trouver le 0 ou le 1 pour la lecture

 

Bon bé cela restera comme ça, j'y pige que dalle.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 07:05

La logghorée. Le blabla en quelque sorte.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Logorrh%C3%A9e

 

Mais c'est une vraie maladie ce truc !

 

Mon copain  voisin, qui me fait les courses, bé i l'a choppée cte maladie. Et qu'il cause et cause et cause. Il ne me regarde même pas, il cause. Tout seul.

 

A force de causer, je sais tout de sa vie, mais il ne connait rien de la mienne.

 

"ah bon tu as été mariée ?"

 

fichtre. Tudieu. si tu me laissais un peu la parole, tu saurais tout cela. Que j'ai été mariée, que j'ai trompé mon mari un jour de l'an, que l'aventure a duré quatre mois (intenses) que cela a provoqué notre divorce.

 

que je me suis retrouvée seule, mais seule... que je me suis mise à boire. Et pas de la bibine, mais des alcools forts.

Pour m'avoiner, pour oublier.

 

J'étais dans une tristesse mais grave.

 

Pendant un an, j'ai regardé mon mur. Je connaissais toutes les taches et toutes les traces. UN AN A REGARDER UN MUR. A pleurer toutes les larmes de mon corps, à ne pas comprendre pourquoi je me sentais si abandonnée.

 

Et puis j'ai pris une scie, et j'ai scié le mur. Ouah la délivrance. (c'était du placo donc facile à scier)

 

Plus de taches, plus de traces mais un immense salon.

 

Et dans mon coeur, un ouf. Basta cette vie de merde, j'avais fait mon deuil. Alors je me suis mise à sortir, enfin.

 

J'allais dans tous les bars possibles et immaginables. Personne ne comprenait la douleur dont je venais de sortir, et je la cachais bien. Je n'avais qu'une envie : m'amuser, être légère, prendre la vie du bon côté, retrouver le sourire et sourire aux autres. Et danser, oh oui, danser. Etre dans un endroit avec de la musique forte, me souler de watts, danser et danser. C'était les années 80, géniale la ziq à l'époque, et je dansais à perdre haleine.

 

Des types me draguaient, j'en avais rien à foutre, je me sentais libérée. Ils ne pouvaient pas comprendre de quel enfer je m'étais sortie. Alors leurs sornettes à  deux balles, cela me faisait doucement rigoler.

 

Et puis j'ai rencontré Pascalou, qui est tombé en amour total pour moi. Et qui est et restera à jamais mon ami.

Il est tout petit, 1.56m mais alors ces yeux... ronds comme des billes et hyper intelligent. Il m'a dragué ouvertement. J'étais tellement en manque d'amour que j'ai dit oui. Je n'ai jamais aimé nos relations sexuelles, car je trouvais son sexe trop gros, et puis il ne connaissait pas les préliminaires, c'était tout tout de suite. Mais alors quel amour...moi qui en manquait tant, j'ai été submergée.

 

Tous les matins, alors qu'il prenait son taf à 8h, bé vers 10h, il venait me réveiller avec un croissant chaud et un café. Je venais de perdre mon job, alors cela me réconfortait, mais alors d'une force !

 

Et tous les soirs, c'était la fête. Il avait plein de copains qui venaient et on picolait en veux-tu en voila. On était jeunes (moi moins), on était beaux  (moi moins) et on rigolait. Sauf que moi, j'avais cette blessure intérieure, la séparation d'avec mon mari et mon amant et mon mur en friche. Et mon fils que j'étais incapable de voir car j'étais trop mal dans ma tête.

 

Dans sa chambre, il y avait un aquarium. J'ai transposé mon mal-être sur celui-ci. Totalement fascinée j'étais. Et les guppies et les qui nettoient les vitres, et les fluos, j'adorais les regarder jusqu'à m'endormir, pendant que eux et elles, continaient à faire la fête et à discutailler jusqu'à plus d'heure !!!

 

Rond comme une queue de pelle, des fois, il venait se coucher telle une masse. Mais des fois, il voulait faire l'amour. Ma lulu, ma lulu jolie... alors je le laissais faire. Pour son plaisir car il me donnait tant par ailleurs. té je viens de l'appeler à son taf, et je lui ai dit que j'étais en train de raconter nos histoires.

 

Pas de nom, pas n° de téléphone, pas d'adresse. M'a-t-il dit. Mais bien sûr mon Pascalou joli. Aaaaaaaaah il a oublié pas de photos aussi, telle la star, pfff... et pas de vidéo ? je crois bien que j'en ai une, enregistrée chez la Tube ou chez Daily Moche, mais comme on m'a braquée et que mon ordi est en config sorti d'usine, bé je ne connais plus les mots de passe. Et sans mot de passe, bé on ne passe pas, figueburette.

 

Perso, je vais chercher.

 

 

ah voila, j'ai trouvé chez Daily :

 

 

 
Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 01:27

Bon ça fonctionne mais il faut attendre une minute environ.

 

Mais après c'est que du bonheur, c'est Gad en boite de nuit, quel délire, qu'est-ce qu'il est beau ce mec et qu'est-ce qu'il danse bien, bon je dis ça, je ne dis rien, à vous de voir...

 

 

 

 

l'image est saccadée, bé cela fait stromboscope.

 

La fin est sexy.... c'est torride.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives