Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 21:26
C'est demain ?
C'est aujourd'hui ?
C'était hier pour ceux qui passent en retard ?

En tout cas, comme elle voulait des dessins, voici mes deux propositions :



qui sont évidemment des bidouillages de photos, avec un coquetier, un oeuf dur et un plateau très très rouge.

Et puis, en farfouillant dans les bidouillages, je me suis franchement marrée à exécuter celà :


C'est ce qu'elle a retenu.
Si vous voulez voir la réponse qu'elle m'a fait en dessin, ne vous génez-pas, alors donc la visiter..
Elle est dans mes liens, c'est la deuxième en haut à gauche.
En tous cas, je suis sûre que cela lui ferait plaisir de lui souhaiter son anniversaire.
Mais tout comme moi, des "bons anniversaires" à tire-l'ariguot", elle s'en tape un peu...
Elle aime l'originalité, la surprise...
Cela peut être un joli poème, une phrase rigolote,
lâchez-vous !!

J'ai mis la photo suivante chez elle, mais elle en tout petit petit, snif, je ne sais plus héberger des photos dans les commentaires. Faut dire qu'ils cherchent  tous à ce faire du fric !!


Mais comme elle passera par là, je suis sûre qu'elle sera zémue,
hein ma Juliette ??


Repost 0
Published by bellelurette - dans coup de coeur
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 00:26

Bien que mon popotin n'en soit pas une,
je vous montre tout de même l'était du désastre


Ça va ? personne n'est choqué ce coup-ci ?
C'était juste pour vous montrer l'ampleur des dégâts.
Et comme je n'ai toujours pas nettoyé ma glace, c'est toujours aussi crade !

Mon titre étant la sexualité des fleurs, je vous propose



Un joli iris, qui tout de même montre tous ses attributs..


Sans aucune prétention



Au vu et au su de tout le monde, perso je trouve cela extrêmement sexuel, pas vous ?



Et celle-ci, ne la trouvez-vous pas légèrement timide, mais néanmoins aguicheuse ?



Qu''est-ce que beau, le sexe d'une fleur. Et la petite zone vert-bleue est d'origine.



Et je vous présente ici ma dernière née, mon espoir, ma vie, mon oeuvre !
Faut que je vous raconte un chouilla :
Il y a deux ans, j'étais tombée en totale admiration devant cette couleur si magnifique.
J'ai sonné chez cette personne pour avoir l'autorisation de prélever un petit bout pour faire une bouture.
Elle m'a dit oui. Ce que je fis. Première année, rien, nada, à part des feuilles.
Mais alors cette année, des boutons en veux-tu en voilà...


Même si ce n'est pas sexuel, je trouve cela terribllement sensuel, tous ces petits boutons qui s'ouvrent au soleil.
En fait si, c'est terriblement sexuel, c'est l'amour de la plante et du soleil.
La nuit, elles se reposent, mais dès que Râ arive, cela peut donner ça :

ou ça

et encore ça :



Mais non, la nuit, les plantes, elle font comme nous, elles se reposent. Elles se ferment au monde environnant, mais malgré tout, avec leurs racines, elles vont chercher dans la terre leur nourriture.


N'est-ce pas torride ?

Je les trouve carrément désinvoltes et impudiques, ces fleurs qui osent se montrer ainsi au grand jour..

M'enfin, un peu de tenue mesdames, il y a des enfants ici, pffffffffff

Tout ceci pour dire que depuis que l'homme est homme, c'est bien lui le roi des cons. Il maîtrise le monde, l'assujetit à son profit et comme il est bien loin de ses racines, il ne voit plus rien, à par son compte en banque.

Et quand c'est la crise, pourquoi ne réfléchit-il pas ?
Quand il y a un virus d'oriigne porcine, pourquoi ne réfléchit-il toujours pas ?

Pourtant il y a des évidences qui crient la vérité, non ?

La terre n'est juste qu'une planète, et non pas un boyau sans fin. On ne peut pas l'utiliser comme-ci elle était infinie. C'est ça le propre de l'homme, de se croire infini ? Quelle présomption !

Bien que soyant humaine par nature, je déteste l'humanité. Des tonnes et des tonnes de livres, de la mémoire que l'on peut stocker maintenant sur des clés USB pas plus grosse que mon ongle. Pour en faire quoi si on n'a pas compris ce que veut dire "être".

Franchement, je m'en veux de faire partie de cette race. Et s'il y a un dieu quelque part, please, plus jamais je ne veux revenir sur cette terre de merde.

Et c'est mon voeu depuis longtemps.

Je
Repost 0
Published by bellelurette - dans nature
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 21:55
Sept heures du mat. Ouverture des volets et visionnage des alentours. "Miaou" miaule le Pelucrou d'en bas, comme d'hab. Et ce truc qui ressemble à un drap, que j'ai vu s'envoler et tomber dimanche, à travers mes vitres, est toujours au sol.
Hop, j'enfile mon joli kimono noir en soie avé un beau dragon rouge brodé dans le dos par dessus ma sublime nuisette.
En d'autres termes, j'enfile mon joli kimono pur acrylique avé son beau dragon brodé dans le dos par-dessus mon tee-shirt bien vieux que j'aime, que tellement on se sent bien dedans pour dormir et une espèce de pantalon genre leggers et zou, je m'en va récupérer le chat et le truc qui ressemble à un drap.
"Miaou" bonjoure le chat. (du verbe bonjourer qui veut dire bonjour qui est la contraction de bon jour)
Enfin dans son miaou, il y a bonjour, j'ai faim, je suis content que tu sois enfin réveillée et je veux monter...
"Suis-moi" lui rétorque-je dans son langage, ce qui donne "mi" avec le ton qui va avec.
Le truc qui ressemble à un drap est une housse de couette pour enfant et il y a encore une pince à linge accrochée avec. C'est que cela a soufflé sec dimanche. Et elle est encore toute humide de la pluie de ses derniers jours. Pôv tit housse toute abandonnée, snif !
Je la plie conscienseusement et il me vient à l'idée d'aller boire-manger un café-croissant à ma boulangerie du coin.
Evidemment, mon arrivée ne manque pas de faire son petit effet. Mes boulangers se marrent !
Ça dénote dans ce quartier de voir une nana, affublée de telle sorte, un bout de tissu sous le bras, et un chat qui suit par derrière...
Je m'asseois dehors, je n'ai pas froid et je commande mon café-croissant.
On discutaille un bout et l'un des deux me dit :
"Il y a une table dedans, tu auras moins froid"...
Je m'exécute tout en ayant une pensée bizarre. Ptêt qu'ils ont honte de moi ?
C'est vrai quoi, nous ne sommes pas à la campagne, nous sommes dans le béton de chez béton et pile poil devant une fac renommée...
Et puis le chat rentre en scène. Il n'arrête pas de faire des allers-retours entre dedans-dehors en poussant des "miaou" qui veulent toujours dire la même chose, voir plus haut.
Lui va chercher une tranchette de blanc de poulet.
Il se jette dessus comme-ci il n'avait pas mangé depuis huit jours !
"Mais tu es un vrai chien" qu'il lui lance !
Et hop, il retourne lui chercher un autre petit bout.
Comme il n'y a personne dans le magasin, j'entame une petite conversation de derrière les fagots, sur ma tenue et que "de mon temps", expression que je n'aime pas, mais que j'ai sortie exprès, donc "de mon temps", lorsque j'étais gamine, tout le monde allait à la boulangerie du coin, en robe de chambre et sans aucun maquillage pour acheter le pain et le lait (avé le broc en alu)...
Oups !!! Tout en prononçant cette phrase, une femme était rentrée, toute prête pour aller à son boulot, bien habillée, maquillée, parfumée et tout et tout.... mais pas du tout bourge.
On se mate les yeux dans les yeux... je tente de m'excuser auprès d'elle en balbutiant que ma phrase n'était pas tournée vers elle.
"Si vous saviez" me dit-elle, "là où je travaille, les gens sortent en pyjama pour aller faire leurs courses..." et elle sort.
Ça doit être mon beau dragon rouge brodé qui l'a aveuglée....

A vrai dire, ce n'est pas une boulette. Et je revendique le droit de sortir le matin en kimono joli, qui couvre et masque toutes mes rondeurs. Du moment que l'on ne sent pas le rat mort ni la sueur des routiers qui ont parcouru 2000 bornes, je ne vois vraiment pas où est le problème.

Et vous ?






Repost 0
Published by bellelurette - dans Boulettes
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 22:04

Quelle journée ??? Celle de samedi, pardi. Celle de mon anniv..

Et je remercie ici tous les participants à mon article précédent. Contrairement à mon habitude, je ne réponds pas à tous les coms, mais j'ai été ravie de lire toutes ces expressions rigolotes.

Tout a commencé dans la joie et la bonne humeur. Et en bonne fainéante, je suis allée m'acheter une paella toute faite et sur le chemin, j'ai rencontré la Mamie de la petite maison dans la prairie, qui revenait de faire ses courses.
Elle trottinait devant moi, tirant son ptit caddie plein à rabords. Je l'ai rattrapée au moment où elle allait mettre la clef dans la serrure de son portail. La conversation s'établit et elle me tient la jambe pendant une bonne demi-heure. Elle me raconte sa vie, ses enfants, son mari décédé alors qu'il avait 32 ans et qu'elle s'est retrouvée avec quatre mômes et 1 franc en poche. On ne l'arrête plus... alors je la branche sur son jardin et justement, lui propose un coup de main, au cas où elle en aurait besoin.
"Ah mais non, c'est ma thérapie. Mais rentrez donc voir comme il est beau"
Effectivement, il est bien beau son jardin, dame. Et on voit qu'elle en prend bien soin.
Elle parle fort et beaucoup... Un vrai moulin, impossible de l'arrêter.
Elle a même une serre avec citronnier et autres arbustes qu'elle va bientôt sortir, des grandes branches de laurier, normal, il y a un énorme arbre derrière la serre, qui appartient au voisin et que c'est son fils qui monte sur la serre pour aller lui en récupérer. C'est pour la cuisine qu'elle me dit. Ba dame, je savais...
"Bon, z'en avez pour combien de temps avec vos courses ?"
"Vingt minutes, une demi-heure tout au plus..." Il est midi et à cette heure-là, ya foule au magasin où je dois aller.
"Alors quand vous repassez, vous m'appelez, je m'appelle Olivette et je vais vous préparer un beau bouquet."
Dingue, elle ne sait pas encore que c'est mon birthday.


Cette photo, je vous la mets en mémo, c'est une rose de chez elle, prise en photo du côté de la batisse...

Alors je lui raconte que j'ai pris des photos de son jardin, et de cette fameuse rose.

Elle m'apprend que la fameuse bâtisse a été rachetée par le carrossier de derrière, qu'ils sont deux frères, qu'elle les a connus tout minots et que sa vie est un roman, dommage qu'elle ait des rhumatismes, elle ne peut pas écrire.

"Et si vous utilisiez un dictaphone" que je lui lance ?

Pas sûre qu'elle sache vraiment ce qu'est cet engin moi, car d'un coup, elle s'est arrêtée de parler pour repartir de plus belle.

Mes emplettes faites, je sonne et l'appelle : "Olivette !!!!" (j'adore ce prénom) et je rentre.
"Vous n'avez pas fermé votre portail à clé"
"Ba dame, non, je vous attendais"

Et elle me tend un magnifique bouquet en me disant : "Et la rose c'est cadeau !"
"Ah bon et le reste ???
Vous voyez pas qu'elle ait envie de me vendre ses fleurs, j'aurais eu l'air maline ! Je me vois mal en train de négocier moi...
"Mais c'est cadeau aussi" dit-elle en agitant ses mains en l'air.
Pfffffffff, je n'arrivais plus à partir. C'est qu'elle m'a amenée par derrière sa maison, là où il y a un cerisier, un hortensia qu'elle veut qu'il soit bleu. Je lui ai dit : "faut mettre du fer dans la terre". "C'est fait" m'a-t-elle répondu. Et puis je lui ai donné quelques conseils pour traiter les fleurs avec des produits naturels.
"Ouh, faudra m'écrire tout ça, mais alors en gros, hein, parce que j'ai du mal à lire."
"Oui, Olivette, allez je me sauve... au fait, c'est mon anniversaire aujourd'hui, alors si vous saviez comme ce bouquet tombe bien !"
Alors elle était encore plus ravie de m'avoir fait plaisir.
Et je l'ai embrassée sur les deux joues,  mmmmum que c'est bon de pouvoir embrasser une chtit mamie sur des joues toutes fraîches, si vous saviez comme cela me manque.


Et voici le bouquet arrivé dans mon home sweet home. Pas banal car les iris, ça ne se vend pas dans le commerce, normal, cela ne tient pas.


Donc pas de taureau sur mon balcon, mais toujours un pelucrou. Vous aurez remarqué la "boîte à chat" que j'ai trouvé à la poubelle et qui appartenait en fait à la maîtresse d'Aster le boxer (ou Astéroïde le bolide) qui vient de déménager (hum de 50 mètres environ). Coincidence amusante, elle avait jeté la boïte sans la grille de fermeture et je me doutais qu'elle provenait de chez elle. Alors je lui en parle... elle venait juste de la retrouver, la grille ! Et pourquoi s'en était-elle débarassée ? parce qu'elle fermait mal et qu'elle venait d'en trouver une autre...


Alors détournement d'utilisation, la boîte à chat sert de guéridon pour cadeau impromptu de "ptit mamie au doux prénom d'Olivette"...


C'est cela, casse-toi le chat et vas donc renifler l'odeur de la paella...

A propos de chat, bouh, je vais dans la salle de bains, et là, alors là, aaaaaaaargh, cela commence à sentir vraiment mauvais. Faut que je change sa litière. Et moi sa litière, pas question d'acheter. Il y a assez de terre dans mon environnement. Allez zou, mon seau et ma pelle et je m'en vais creuser ma tombe. Ben vouiche, j'ai trouvé un très bel endroit, alors je creuse, comme ça je fais d'une pierre deux coups, hi hi ! Et je vais faire un tour chez la maîtresse d'Aster. Elle est justement en train de faire un gâteau ! J'adore les coincidences moi ! Papoti papota et une de ses copines arrive. J'ai pas envie de rester. Elle me file du gâteau, et je reviens chez elle pour sortir Aster. SUPER ! Très obéissant, au doigt et à l'oeil, pas besoin de le tenir en laisse, de toute façon, je ne peux pas, il est trop fort des musles ce boxer.

Pffffffffff il est déja vachement tard et j'ai commencé à m'entamer une bouteille de whisky avec du coka (c'est très très rare, hein...) quand soudain Driiiiiiiiiiiiiing driiiiiiiiiiiiiing et driiiiiiiiiiiiing. C'est ma grande andouille de Fred qui vient me faire la surprise, alors qu'il était prévu qu'il vienne le lendemain, donc hier. Super bien sapé, nickel chrome de la tête aux pieds : "T'as vu, j'ai même mis mes chaussures collège..." Arf, je suis super contente ! Qu'est-ce qu'il est beau quand il s'en donne la peine.

Il veut sortir boire un coup en ville. Je ne suis pas très chaude mais il insiste. "Allez, fais-toi belle, on va leur en mettre plein la vue, faut en profiter, c'est pas tous les jours ton anniversaire, tati tata..."


Naaaaaaaaaaaan, je ne me suis pas habillée en fleur, mais je ne pouvais pas la laisser dans un coin celle-çi, ma rose à moi, du matin, qui m'a embaumée pour la journée...

Comme il avait une superbe veste chinoise, en satin, et bien j'ai sorti mon ensemble chinois et affublée d'un joli chapeau, nous voilà partis. Sous la pluie, pfffffffff. Une pluie chaude.

Arrivés au bar choisi, un molosse-visagiste-sécurité nous dévisage. Sauf que Fred fait bien une bonne tête de plus que lui, hi hi ! Même si nous sommes un peu allumés, nous sommes tout gentils gentils alors pas de problème.

On boit juste un coup,, histoire de mater les passants qui en font toute une histoire parce qu'il pleut,, on papote un peu, on se gausse un tantinet et retour à la maison.

Et là, on s'attele à préparer un tagine aux amandes. Le plus dur étant d'éplucher les amandes, une fois ébouillantées. Enfin, c'est ce qu'il me dit. "Tu vas voir, tu vas en chier, c'est long, ragnagna..." C'est peut-être long, mais j'essaie de lui expliquer que si on fait dans la bonne humeur, en mettant du coeur, on n'en chie pas, au contraire. On a tout bien préparé, mais on était trop pompettes pour manger, hi hi...ce sera pour le lendemain, on va dormir un peu, il est... pfff, je ne sais même pas quelle heure mais tard, très tard. Il s'installe pour dormir , au sol comme d'habitude, et oui, chez moi, c'est à la dure, je n'ai qu'un lit à une place, je lui sors des couvertures, tire un peu la télé car monsieur ne peut pas s'endormir sans et je m'enberlifiquote les panards et pouf, patratra, me voilà le cul par terre, tout en ayant fait tout tomber, le meuble de la télé, la télé et tout le binz et impossible de me relever !

Mais Fred homme fort, lui relever moi et tout le bazar. Fallait rebrancher tous les fils, ouille ouille, quand on n'a plus les yeux en face des trous, cela relève presque de mission impossible, mais presque seulement...

Et hier matin, aïe, aïe, j'ai mal ! Tamalou ? j'ai mal à la fesse gauche !


Zavez vu un peu ce bleu ???  Hi hi, on dirait un bisou, mais alors c'est un bisou qui a claqué bien fort !
Et voilà, en avant première, vous aurez vu mes fesses ! Je ne dis pas l'autre mot, car je ne veux pas que mon blog soit référencé dans les "blogs pour adultes ..." Et puis pour la réalisation de la photo, c'est moi toute seule. Essayez donc pour voir, mais alors après avoir bien décuité, sinon....

Repost 0
Published by bellelurette - dans fantaisies
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 00:31
Alors en cette occasion, plutôt que de me souhaiter "bon anniversaire" à n'en plus finir, je vous propose de m'écrire les expressions qui vous font le plus rire.

La mienne est "avoir le cul bordé de nouilles" qui veut dire avoir beaucoup de chance.
Jamais compris moi que s'asseoir cul-nu dans un plat de pâtes en rond pouvait être synonyme de chance !!!
Ou alors faut qu'on m'explique.

Si j'y arrive, je remonterais les commentaires sur cet article.

C'est à vous !


Repost 0
Published by bellelurette - dans fantaisies
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 12:14
J'ai dans mes liens une certaine Juliette. En fait j'ai deux Juliette dans mes liens. Il y a notre grande bavarde de Juju, qui habite Vichy, et qui travaille avec son mari dans un commerce de vente d'habits... et ils se font bien du souci car les ventes chutent, chutent, chutent... Elle, si vous voulez  aller lui rendre visite, dans mes liens c'est "la sauce à Juliette".

Mon autre Juliette, en deuxième position dans mes liens, elle dessine, elle dessine et elle dessine. D'où le nom "les strips de Juliette". Rien à voir avec le strip-tease. Je viens de regarder dans mon vieux dico anglais-français, il est vraiment vieux. Il mentionne que strip veut dire "dépouillé, mis à nu, etc..." donc j'en conclue que les dessinateurs qui font des strips, font des petits croquis sans grande prétention, et je retiens plutôt le terme de "dépouillé", sans fioriture quoi !

J'ajouterais pour votre petite comprennette que mes liens ne sont pas classés. Enfin si, ils sont classés.Les personnes en haut sont celles qui je connais depuis plus longtemps que les personnes d'en bas ! Donc comme cette Juliette-là est en deuxième position, cela veut dire que je la connais et la suit depuis, houhou.... depuis feu mon ex-blog, c'est tout dire !
Et que tout comme Kickoff, elle me fût d'une aide précieuse lors de mes premiers balbutiements bloguesques. Ce qui remonte à 2005 je crois, mon dieu mon dieu, comme le tampax vite !

Revenons à nos moutons. Il y a belle lurette que  cette Juliette et moi, nous savons que nous sommes du signe du Taureau.
Alors ce n'est pas pour rien qu'elle dessine des vaches à tire-l'ariguot (enfin je suppose !)

Et son anniversaire, c'est le 3 mai. Elle a donc lancé une petite aventure sur son blog, à savoir recevoir des dessins pour l'occasion. Et j'avoue qu'il y en a de forts sympathiques. Allez, je vous mets le lien de son blog
ICI. Bouh que c'est laid ce gris sur fond jaune mais on ne peut pas changer la couleur !

Perso, je suis nulle en dessin, alors je lui ai envoyé quelques petits photo-montages, qu'elle n'a pas mis en ligne, snif !!!
Enfin, elle attend peut-être le jour de son anniversaire pour les montrer, ou alors, la cachotière, elle se les garde jalousement !

Mais l'occasion faisant le larron, je lui ai demandé si elle pouvait me faire un dessin pour le mien d'anniversaire !!!

Et voici ce que j'ai reçu :



J'avoue que j'étais écroulée de rire en recevant ça, hi hi ! Je me vois bien, demain matin, ouvrant mes volets et me retrouvant nez-à-nez avec une vachette enrubannée et venant de faire ses gros besoins avec des mouches tout autour... tout en me souriant à pleines dents !

Je tenais aussi à remercier publiquement ma sympathique normande "Bigbec", donc j'ai reçu une jolie carte par courrier postal. Va falloir que je la remercie personnellement, car sa marque d'affection m'a beaucoup touchée. Surtout qu'il se fait rare, de nos jours, d'avoir autre chose que des factures et autres joyeusetés dans notre boîte à lettres... en plus, elle a su choisir une carte qui me correspond... merci ici ma Becky.

Faut vraiment que j'aille en ville, pour faire un stock de cartes à envoyer, pas forcément pour une occasion précise, mais pour faire plaisir, car cela devient une réelle émotion d'en recevoir. Et j'ai une petite liste de personnes qui me tiennent à coeur...

A l'ère de l'informatique, j'aime aussi les cybercartes, il y en a des parlantes et de forts rigolotes... mais cela n'a rien à voir avec ce petit pincement au coeur, monter le courrier chez soi, l'ouvrir délicatement et découvrir des mots écrits de la vraie écriture de quelqu'un qui pense à vous.

Tout ceci étant formulé, c'est demain mon anniversaire et non pas aujourd'hui... et perso, j'aime qu'on me le souhaite le bon jour.... je ferais donc demain un article encore plus exprès, na !






Repost 0
Published by bellelurette - dans coup de coeur
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 11:53
Ouais c'est mon nouveau joujou....

Gloups, j'avais laissé le mode flash.
Je voulais juste vous montrer que l'immeuble prenait de jolies couleurs rose-beige,
au coucher du soleil, alors qu'il est blanc-crème.
Comme quoi tout immeuble varie, comme les femmes, hi hi !

Allez, reprenons mes premières expériences avec photomatix



Non, non, ce ne sont pas les mêmes photos ! Combinons-les pour voir !



C'est pas génial mais cela m'amuse.


Prenons celle-ci et combinons-là avec l'immeuble.

c'est un peu plus sympa... continuons....


Prenons celle-là, chargeons la deux fois chez photomatix et utilisons la fonction HDR


Je vous la laisse en grand, tiens. Pour les néophytes comme moi, HDR veut dire "high dynamic range".
Je suis sûre que cela vous avance !!! Photomatix version basic est gratuit. En version pro, il vous permet de charger cinq photos, mais c'est tout de même 80 euros... Euh, faut jacter un chouille l'english, sinon, vous serez un tantinet perdus. Et je vous préviens de suite, je ne donne pas de cours ! Puisque je ne fais que découvrir et balbutier. Si vous voulez voir de belles réalisations avec la version pro, aller donc chez Gégé (photoplap en 6ème position dans mes liens) et remonter à ses articles du 21 avril et précédents..

Sur ce, faut que je prépare mon article pour mon niniversaire !!! Mais je ne ferais pas comme l'année dernière, ni l'année précédente. Trop de manipulations... Mais il y a deux ans, franchement, c'était à mourir de rire. si vous voulez comprendre, allez farfouiller du côté du 25 avril 2007.




Repost 0
Published by bellelurette - dans tests photographiques
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 01:28


Un petit retour dans les années Woodstock, ça vous dit ?


Allez, on y va




Pour la "people information", n'oublions pas que Stephen Stil a été marié avec celle qui fut aussi mariée à Pierre Palmade...
 je vous laisse deviner qui est cette grande chanteuse.


Bon, si on rajoutait Young à ce trio ?





Et si on écoutait Neil Young tout seul ???




Bouh, cela me fatigue de chercher des morceaux pas trop longs,
et cela remue tant de si belles musiques dans ma mémoire...


Donc, je vais écourter et terminer par le meilleur, the best, j'ai nommé JIMMY HENDRIX !


Jimi Hendrix - Woodstock
envoyé par LoganSan



Je ne vous ai mis que des trucs courts car sinon, les morceaux oscillent entre sept et dix minutes... à l'époque on savait vivre tranquille !!!


Et pour terminer, je me suis amusée aujourd'hui à télécharger "photomatix" en version gratuite et je me suis bien amusée..

Voici le premier résultat :


Attention, samedi, c'est mon anniversaire, donc attendez-vous à des surprises...

Repost 0
Published by bellelurette - dans musique
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 19:14
Oooooooooooooooh le coquin !

Gégé, notre photographe pro avec plein de matos, s'est permis de me subtiliser quelques unes de mes photos et voici ce qu'il en fait !




Merci Gégé !!!! 
(hum, inutile de vous dire que ce n'est pas la peine de téléphoner...)

Pour voir ses photos, cliquez sur le lien suivant :
PHOTOPLAP

Repost 0
Published by bellelurette - dans coup de coeur
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 12:42
Ce matin, vers 8h30...

Et oui, je passe souvent devant cette maison car c'est mon chemin pour aller acheter mon putain de poison (clopes).

Aujourd'hui, je suis rentrée sur le parking qui la jouxte par la droite, il y avait un ouvrier qui bossait à la démolition de la batisse. "Institut de Beauté chez Christine"




La photo n'est pas très claire, il est tôt. La fameuse "maison dans la prairie est à gauche, et la bâtisse en démolition à droite. Avant, c'était une  maison normale, avec un jardin au lieu d'un parking et il n'y avait pas cette immense grillage blanc...

Gloups, je vois la dame de la petite maison dans son jardin. Je tente de l'appeler, mais avec le bruit de la route, elle ne m'entend pas. C'est par là qu'autrefois je venais cueillir du thym qui dépassait du grillade et aussi des roses. Pffff, je cherche, plus de thym.

Gloups, je suis en mode "flash" !!!! Ma petite mémé n'est plus dans son jardin mais je sais qu'elle est là.
J'hésite à sonner car nous ne nous connaissons que par hazard, lorsqu'elle est près de son portail, ou dans son jardin près du fameux grillage...


Purée, très difficle de photographer son lilas à partir du portail.

Je vais au tabac et au retour, je me décide à sonner.
On se croirait vraiment à la campagne. Elle arrive en trotinant, tout en s'essuyant les mains dans son tablier.
Sur le coup, elle ne me reconnait pas. Normal j'ai les cheveux courts.
Elle me "remet" et nous commençons à discutailler.
Moi : Et bien je suis allée de l'autre côté du grillade pour chercher du thym..
Elle : Bouh, il est mort, faut aller dans la garrigue maintenant.
Et nous venons à parler de ce qui passe à côté...
Elle : Bouh, c'est Frêche, il veut tout racheter et ma maison aussi. Mais je ne partirai pas, vous rendez-vous compte, des murs épais de quatre-vingts centimètres. Et c'est l'héritage pour mes filles. Mais ce n'est pas la maison qui les intéresse, c'est le terrain.

Effectivement, cette maison et la bâtisse d'à côté sont placées à un endroit très stratégique. La Fac en face et un rond-point extrêmement important. Le rond-point de Richter (je vis ça pour les Montpelliérains qui passeraient par ici...)

Nous nous séparons car elle attend un coup de fil, et puis notre conversation est très difficile, derrière moi, ça défile les bagnoles et les camions...

Pfff, elle a raison de résister et est encore très alerte, je ne sais même pas quel âge elle peut avoir... entre 70 et 80, peut-être plus.

Allez, retournons de l'autre côté de ce grand grillade tout blanc...



Gloups, j'ai mis mon doigt là où il ne fallait pas ! Faut dire que c'est dur de photographer à travers le grillage.


Cette adorable mémé a plein de rosiers magnifiques.
Dans mon esprit, je voulais aussi lui proposer mes services, si elle avait besoin d'un coup de main pour quoique ce soit, mais comme la conversation a tourné court, à cause du bruit et le reste, j'ai tout bonnement oublié !

Je prends le chemin du retour et arrivée vers la boulangerie, j'entends brailler, crier... Il y a une émeute ou quoi ?
Ben oui, il y a une émeute. Une histoire de circulation.
Un camion de livraison ne trouvant pas de place pour se garer aux places prévues pour lui, s'est mis à un endroit où normalement les voitures peuvent tourner pour se rendre dans une rue perpendiculaire (la mienne d'ailleurs !).
Et une nana, fort excitée, veut absolument tourner là, alors qu'il n'y a que cent mètres à faire pour faire demi-tour, et ne veut pas bouger sa bagnole. Evidemment, elle a créé un bouchon. Et les automoblistes derrière elle sont sortis de leur voiture pour lui dire de bouger sa caisse. Le ton est monté, et c'en est venu presque aux mains. C'était  vraiment moins une. Et elle n'a pas bougé. Elle voulait appeler la police pour raconter que le camion n'avait pas le droit de se garer là, ragnagna et ragnagna, comme-çi la police allait se déplacer !!!
Les véhicules derrrière ont réussi à prendre la route à contre-sens, ce qui a failli provoquer des accidents !
Et elle n'a pas bougé, elle a attendu jusqu'à ce que le livreur parte pour tourner. Quelle andouille cette nana.
Lorsque j'ai traversé la route, je suis allée à sa vitre à demi-ouverte et lui ai lancé : "Emmerdeuse !". "Toi-même" elle m'a rétorqué.
Comme cela s'est passé au coin de ma fameuse petite boulangerie, j'ai pu me rendre compte que la livraison, c'était pour eux. Et j'avais bien vu que la boulangère, elle était allée discuter avec cette andouille pour lui faire entendre raison... elle a failli se prendre un coup de barre (vous savez, les trucs pour bloquer le volant) sur la tronche...

Voila, c'était le fait divers du matin.

Repost 0
Published by bellelurette - dans balades et découvertes
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives