Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 00:04
Nous y voilà !

Auparavant, Trinity et moi nous étions mises d'accord pour apporter des fleurs. Michel ne supportant pas de se voir en photos m'a suppliée ne ne pas le publier, sauf celles où il est avec "Elie", un de ses modèles et où il a les fleurs en mains, mais qu'on ne voit pas trop, ce dont acte.


"Elie" est un de ses modèles, très diffile à approcher. Purée, qu'est-ce qu'il est beau.
Avec son peintre, la connivence est directe, mais avec moi, pfffffffff... dur dur...


Mais on sent une réelle connivence entre ces deux-là.

Il faut vous dire que Michel ne peint pratiquement que des hommes, et en géréral, dans des états de douleur, de souffrance ou de questionnement et souvent poussé à l'extrême.

Sa peinture est très précise, il s'attache au moindre détail, à la moindre veine. Souvent, nous avons l'impression que l'on regarde des photos, eeeeeeeeeeet non ! c'est de la peinture ! C'est là où est la différence. Moi-même j'ai touché certaines de ses oeuvres pour être sûre que je n'avais pas la berlue.


Oui, oui, c'est bien Trinity qui règle son appareil photo. Et je vous jure que c'est très difficile de prendre des clichés dans ce style de vernissage. Plein de lumière en arrière des tableaux mais pas assez pour nous, un vrai problème !!!
C'est tout de même "Elie" en arrière plan avec ce regard vert...



Michel, après coup, m'a dit qu'il voulait voir l'ambiance, la foule... Désolée Michel, je suis arrivée trop tôt, ou alors après, il m'aurait fallu un tabouret et je ne monte pas sur les tabourets, et puis je ne suis pas pro moi !


Tiens, si je faisais de la voyance dans les lignes de la main de ce grand escogriffe ?
Et bien non, je ne dirais rien, sinon que c'est un être qui ne veut pas vraiment se cacher, sinon, je ne verrais pas son oeil entre ses doigts, na !


Descente au sous-sol... Etrange.


Une lumière obsure me pénètre. Ce tableau n'est pratiquement pas éclairé et c'est tout ce qui fait son charme.


Détail


Voici donc le deuxième modèle de Michel, je crois qu'il s'appelle "Médi". C'est lui qui a posé pour le tableau précédent.
Beaucoup plus accessible qu' "Elie". Plus simple, j'ai bien parlé avec lui. ¨Perso, j'adore cette photo !


Voici le tableau en entier, dans un coin sombre de l'expo. C'est ce que j'ai aimé moi. Avec à droite ce drapé rougé qui n'était là que pour masquer les tableaux de l'expo permanente de Michel et qui pour moi donne une ambiance théâtrale.


Là, il faut que je vous raconte une anecdote. L'homme à gauche filme. Il a une lumière particulière qui n'éblouit pas comme un flash. Trinity lui demande d'éclairer ce tableau car là sa lumière est bien meilleure que la sienne. Il agit et je tente d'en profiter. Et pouf, terminé... Et moi alors dis-je ??? Alors il a rallumé et c'est tant mieux. Elle a une grande gueule Trinity, mais moi aussi, na !


Les pieds de Trinity... Zavez vu, elle n'est pas on tongs !!!



Ouais, le pied de Trinity car il y avait un énorme trou dans le plancher. Faut pas déconner, merde, c'est quoi ce bordel ? Je vais me plaindre.


Imaginez-vous qu'elle se mette le talon dedans, qu'elle se fasse une entorse de la cheville, qu'elle tombe et que son appareil photo aille valdinguer là-bas, loin... hein ?

Bon, rien de tout cela ne s'est passé, ouf. Ma bonne étoile est toujours là.

Je vous jure que l'escalier entre le sous-sol et le rez-de-chaussée, c'est de la spéléologie ! Pas une rampe, rien, mais on arrive à s'en sortir, pfffffffff....


Ils se prêtent au jeu... mais bon, il y en a un qui fait plus d'efforts que l'autre...



"faites gaffe, il y a quelqu'un qui vous surveille..."



Et je clôture par ma photo préférée. Et oui, Einstein était là.

Et comme Trinity a fait paraître son article aujourdhui, allez lui donc le lire,
C'est par ici : link
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 22:49
J'ai dû me coucher vers 2h du mat avec toutes ses histoires, car je suis aussi allée sur Internet pour foutre un article et aller visiter mes blogs favoris.

Bien bien. Déjà dans ma chambre, j'avais partagé les lits, viré ma couette de sa housse parce que trop chaude et surtout, mis l'écriteau sur la porte "don't disturb".

Vers neuf heures trente du mat, je suis descendue pour m'envoyer un petit dèj pantagruellique. De tout il y avait. Tu peux manger pour toute la journée, alors je ne me suis pas privée.

C'est un buffet. Des fruits, des légumes, du fromage, de la salade, du melon, des oeufs durs, des croissants, du pain, ou dans un certain endroit des oeufs brouillés, des saussices et j'en passe. Comme je voulais manger de la salade et qu'elle était toute pourrie, je ne me suis pas gênée pour la faire changer.

Bref, j'ai fait un bon repas et je suis allée me recoucher. Avec mon panneau "don't disturb". "Ne pas déranger" cela veut dire "ne pas déranger", non ? Et bien ils m'ont dérangée !!! Driiing à ma porte, bon je vais voir. "Voulez-vous que l'on fasse votre chambre ?" "Naaaaaaaaaan merci, je n'ai besoin de rien". Arrivée de la veille au soir, franchement, je n'ai pas envie de l'on me change ni les serviettes et encore moins que l'on me passe l'aspirateur !
Je retourne me coucher. Ça va, tout est propre et je veux que l'on me foute la paix, bordel. Je me rendors. Driiiiiiiiing driiiiiiiiiiing, ce coup-ci c'est le téléphone. "bonjour c'est le room service, est-ce que nous pouvons faire votre chambre ?" "Non merci".
 Ça sert à quoi le panneau "don't disturb" ??? Et les personnes qui sont en jet-lag ?
J'émerge pour de vrai aux environs de 14h. Trinity doit arriver vers 16h.
Aaaaaaaah que je vous raconte aussi l'histoire de la télévision.
Lorsque l'on l'allume, il y a un écran qui vous dit : "Bonjour M Xxxxxx" et bienvenue dans notre hôtel.... ça fait tout drôle de voir son nom sur l'écran. Et comme j'ai un prénom mixte mais surtout utilisé pour les hommes, bien sûr, c'est écrit Monsieur. Alors je suis aussi allée à l'accueil pour qu'ils corrigent cette petite erreur.
Et je me prépare pour attendre Trinity.
Elle arrive, un peu excédée car en voiture, je crois qu'elle a dû mettre une heure et demie pour faire 14 kilomètres, c'est de la faute à Germaine (son GPS).
Mais le contact s'établit tout de suite. Pas de chichis, on se met au parfum rapidos, on est d'accord tout de suite pour acheter des fleurs pour le vernissage, elle prend une douche, se prépare, moi idem et nous partons sur le lieu de rendez-vous, comme-ci nous étions des amies de longue date....

Et nous arrivons sur les lieux.
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 20:50

recette du Mojito
envoyé par bellelurette

Cela m'a fait vraiment plaisir de pouvoir filmer cette recette. Et quand je l'ai montré à "Christophe" le barman, il m'a dit que c'était tout à fait cela... Et m'a laissé son adresse mail afin que je lui envoie dès qu'elle serait encodée, afin qu'il l'a montre à des apprentis. Et ne pas oublier les quelques gouttes d'Angustura....

Ensuite il m'a présenté la note. Entre le grignotage au camenbert coulant et les quelques boissons, j'en avais pour.... 79 euros ! J'ai fait un bond sur ma chaise... A côté de moi se trouvait un américain, ingénieur et en voyage d'affaires avec qui j'ai causé un peu. D'un clin d'oeil bien appuyé, le barman m'a fait comprendre qu'il était pété de tunes... alors j'ai fait ma pauvre.... Je vous résume le principal :

- Really you don't have enough to pay that bill ??
- no, it's to expensive, I can't pay so much !

Et hop, d'un geste rapide, il a dit au barman de mettre ma note sur son compte.

Wouaouh !!! Merci ma bonne étoile ! En plus, il n'a jamais cherché à se faire payer en nature (on ne sait jamais, hein ?). Par la suite, je l'ai rencontré plusieurs fois, au petit déjeuner entre autres, je me sentais légèrement gênée mais lui apparemment pas. On se souriait et on se disait bonjour.

Elle est pas belle la vie ?

Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 23:54

Et oui, c'est top la classe. Un décor légèrement japonisant, un immense écran qui diffuse un film en noir et blanc avec notre ami Fernandel mais sans le son, et une bande-son sirupeuse qui me déplait légèrement. J'en causerais aux garçons du bar plus tard.


Et bien franchement, je n'ai pas trop aimé. J'ai dû resté trop longtemps dehors, le camembert coulant ne coulait pas du tout, les pommes aux calva étaient trop fortes et le pain m'a semblé rassis. Pfff... On m'a demandé si je voulais que l'on me le réchauffe. Ah ben non, hein, pour que le pain soit encore plus rassis, merci ! donc j'ai grignoté et suis allée au bar. Comme je sais que le petit déjeuner est pantagruelique, je mangerais mieux demain matin, na.

Et j'avoue qu'au bar, je me suis laissée aller sur le "Mojito"...


Car ils ont une façon de le préparer (et j'ai une vidéo) qui m'a tout bonnement "espantée"...




Connaissez-vous la base du "Mojito" ? En gros c'est cela :


Placer les feuilles de menthe dans le verre, ajoutez le sucre et le jus de citron. Piler consciencieusement afin d'exprimer l'essence de la menthe sans la broyer. Ajouter quelques glaçons et mélangez. Remplir la moitié restante du verre d'eau gazeuse. Remplir avec le rhum et mélanger doucement avec une paille. Voila, le Mojito est prêt.


Donc le barman a fait exactement comme décrit ci-dessus, à la différence près qu'il a mis du citron vert et que le sucre était du sucre de canne roux, quelques gouttes d'Angustura et mis une feuille de menthe par-dessus pour la déco. Huuuuuuuuuuum, c'est absolument délicieux, cela se boit comme du petit lait, cela ne saoûle pas trop et très rafraichissant et le Perrier, je ne savais pas, moi. A Montpellier, ils font ça "à l'arrache" !!!...


Au bout d'un, j'ai eu envie d'en boire un autre, tiens ! C'est la fête dans ma tête, je me lâche un peu...



Bon, ça va, je tiens encore debout. Mais je vois bien ici que je commence à être fatiguée, non ?


Et vous croyez qu'après celà je suis allée me coucher ? Et bien non car j'après-midi, j'avais vu une impasse avec un joli nom, alors je suis ressortie..


Et j'ai bien fait ! Mais d'où vient cette lumière ? aucune idée.

Allez ce coup-ci, je rentre me coucher.
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 23:45

Oui, je voulais vous le montrer ce personnage, car il passe son temps debout, à tenter de vendre des produits frais de la mer, et il ne vend rien ! Je ne sais pas pourquoi, alors que le restaurant d'à côté affiche plein de longue et partout dans le quartier, c'est idem et lui, il est tout seul, avec sa tenue de marin, debout et rien... Pourtant il est là depuis huit ans, connait tout le monde, m'a dit que RB était souvent aux Deux Magots, tout ça tout ça mais je ne lui ai pas demandé pourquoi il ne vendait rien... je m'en fous un peu, mon camembert m'attend, allez, entrons dans l'hôtel....
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 23:08
En attendant que mon grignotage au camenbert coulant avec ses pommes au calva soit prêt, je ressors.
Et je le vois, assis en terrasse, en train de discuter tranquillement.

J'ose ou je n'ose pas lui adresser la parole ?

J'ose.

N'oublions pas que nous sommes Bld St Germain des Prés et qu'il y règne du bruit, notamment par les voitures qui défilent constamment. C'est le centre de Paris.

Je m'approche de lui et lui demande : "Est-ce que je peux vous prendre en photos ?" D'entrée, il me dit NON ! Et de suite après il me dit OUI !!! Qu'est-ce qu'il s'est passé dans son cerveau, je n'en sais rien, mais sûrement qu'il a vu que je n'étais pas un paparazza.

Alors je prends du recul, m'accoude à un arbre, et je shoote. J'étais tellement émue que je n'ai pas trop vérifié le réglage...





Je ne sais absolument de quoi il causait et je m'en fous totalement.

Le seul fait qu'il m'ait donné l'autorisation de le prendre en photos fut une jouissance pour moi, même si ces clichés ne sont pas bons, je m'en tape le coquillard. Il est nature, tel que je l'aime, tel que je l'ai toujours aimé. Comme je ne suis pas une fan invétérée, je ne sais pas tout, mais j'aime sa personnalité, ses prises de position, son combat pour l'Afrique...

Après mes photos, je suis revenue vers lui et je l'ai remercié.

"Merci pour votre art, pour votre talent, je vous aime". J'ai dû balancé un truc du genre et je me suis enfuie... mon camembert m'attendait, nondidiou !


J'étais émue, oui !
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 03:17

Place St Germain des Prés.


Vous croyez qu'ils se préparent pour la fête de la musique ? que nenni. Derrière moi se trouve un joli restau...

Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai les crocs.

Vous pensez bien que ce que j'ai mangé dans le train, même si ce n'était pas trop mauvais, me laisse sur ma faim.

Pfffffffff, l'hôtel ne fait que du "grignotage" ou alors de la souris d'agneau dans son jus de pimprenelle accompagné avec Gros Nounours qui ne va pas tarder à me dire "bonne nuit les petits"...et il y a une bonne demi-heure d'attente. Va pour le "grignotage" mais il y aussi une bonne demi-heure d'attente.

Tu penses bien que je ne vais pas rester là, à regarder la téloch sans son avec de la musique sirupeuse, genre musique de fond comme dans les grands magasins, mais en mieux puisque j'ai l'illusion que c'est mieux, vu le cadre et le prix que je paye.

Je commande un canapé au camembert coulant et ses pommes au calvados et je me refile à l'extérieur.

Et c'est là que je le vois. Lui, cet homme.

Mais de quel homme cause-je ?




Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 02:18

Incontournable !


Magique et mirifique.



Il règne dans ce lieu une ambiance absolument hors du commun.


Ces arbres, tellement géants et ce silence...



Un des hauts lieux réputés de Paris, pourquoi donc ?



C'est juste une place, n'est-ce pas ? Sauf qu'elle est en plein centre de Paris, dans St Germain et qu'elle est superbement calme. Evidemment elle est entourée de galeries où c'est hyper cher, évidemment que cela doit coûter bonbon d'habiter là, et si et si... mais pourquoi cette place et pas une autre ?

Ce qui me désole d'ailleurs, c'est qu"ils" ont supprimé les bancs. Car "de mon temps", il y avait deux jolis bancs en fer forgé sur lesquels il faisait bon s'asseoir. Est-ce pour que les SDF ne puissent pas se reposer ou dormir ?

"Circulez, il n'y a rien à voir"... Bon, on ne va faire que passer.

Sur cette place, j'ai pris de "l'artane", médicament qui existe toujours. A forte dose, c'est un hallucinogène redoutable. De toute ma vie de défonce de l'époque, et dieu sait si j'en ai goûté des produits, jamais je n'ai ressenti plus puissant que ce bidule. Et le truc horrible, après, c'est que tu te rends compte que tu n'as plus été maître de toi. Alors que cela ne m'est jamais arrivé avec l'acide (LSD) ou mescaline... mais cela ouvre certaines portes de la perception que le commun des mortels ne franchiront pas.

Rassurez-vous, je suis rangée des voitures et depuis fort longtemps. mais cette époque a été cruciale pour moi. Une envie de liberté, de tout découvrir, de faire la nique à mes parents qui m'avaient trop bridée ou trop ignorée. A travers tous ces produits dits "interdits", mine de rien, j'ai pu me déshiniber et me construire ma propre personnalité. Cela a sans doute fait des ravages dans quelques cellules de mon cerveau (notamment les synapses, c'est ce qui relie les neuronnes) mais en pesant le pour et le contre, croyez-moi, cela m'a apporté bien plus que le moins (humpf, je ne sais pas si je me fais bien comprendre...).

Allez, on rentre à l'hôtel.
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 21:48

Allez, j'accélère un peu le mouvement car sinon à Pâques de l'année prochaine, nous n'aurons toujours pas fini ce voyage, tellement riche en émotions. (Quand je pense que dans les magasins, ils ont déjà installés les cartables, ça me fout en l'air !!!) Et nous n'en sommes toujours qu'au 17 juin...

Alors oui, j'ai flashé sur cet arbre qui n'avait pas l'air de souffir des travaux ambiants. Il doit avoir des racines bien profondes.... J'avais tenté de le prendre en entier, mais pas assez de recul, donc pour vous dire que mine de rien, malgré son petit tronc, il est hyper grand.


Cette photo, c'est de l'Art Post Conceptuel où je n'y me connais pas !

Mais continuons...


Tiens, une fille, légèrement bridée, appareil photo en mains. Elle parle le français comme vous et moi et je suppute, après quelques mots, qu'elle n'est absolument pas touriste, mais qu'elle cherche à réaliser des photos sympathiques.
Elle me dit : "Ce qui m'intéresse c'est le reflet dans la vitrine".


Allons-y pour le reflet dans la vitrine.



Oh purée, un figuier !!! En plein Paris ! Je rêve...



Et oui, il y a de la rénovation dans l'air, le figuier est là, d'autres arbres aussi.



Tiens une rue piétonne. Ce qui m'a interpellé, c'est le black qui jouait de la musique. Mais oui vous le voyez... je ne vais pas mettre une flèche tout de même.... certes, il n'y a pas le son, vous n'avez qu'à imaginer.

Maintenant, j'accélère, sinon on n'est pas rendu, nondidiou !!!

Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 19:13

Lorsque j'avais dix-sept ans, donc en 1969, j'ai quitté mon foyer composé de mon père et de ma belle-mère (vous savez cette fameuse Denise...) qui habitaient à Rouen, pour venir chez ma mère qui habitait à Clamart et son concubin qui lui logeait à Vitry sur Seine. Ces deux-là n'ont jamais réussi à se mettre d'accord pour vivre sous le même toit.

Et bien je ne suis pas restée longtemps chez eux ! Car ils se sont fâchés alors moi j'ai taillé la route... pour arriver dans ce quartier. Cette fontaine était le lieu de rendez-vous de tous les hippies.... c'est ainsi que j'ai commencé une nouvelle vie. A dormir chez les uns les autres. Et à enfin réaliser mon rêve de toujours : faire du théâtre.


Et à dix-huit ans, je me suis faite émanciper. C'est la dernière fois où j'ai vu mes parents ensemble. Ensuite, je ne leur ai plus donné de nouvelles pendant presque NEUF ans ! Jusqu'au moment où j'étais enceinte pour ma mère, et lorsque j'ai accouché pour mon père...  A l'époque, ils ne comprenaient pas pourquoi je les avais laissés si longtemps sans nouvelles. Je m'en fous maintenant.... mais c'est tout de même fou l'incompréhension dans une famille.

Il n'empêche qu'il n'y avait pas tous ces cyclos !
Repost 0
Published by bellelurette - dans ETOILE
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives