Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 12:55

Vous y croyez vous, quelqu'un qui s'est fait affublé d'une amende de 38 euros, alors qu'il faisait les poubelles d'un magasin et récupérer des produits périmés ?

 

Nan mais où va-t-on ?

 

Nous sommes un des pays les plus riches de la terre. Derrière les grandes surfaces, on jette des produits périmés. De un jour, donc totalement consommables. Cela va de la viande aux salades.

 

Ça gêne qui ?

 

Une honte sans nom. Les pauvres ont le droit de se nourrir avec les rebuts de ces grandes surfaces, sans avoir "en plus" de payer une amende. S'ils sont pauvres, je ne vois pas pourquoi ils pairaient une amende, merde. Et de plus 38 euros. La honte sans nom. Comment pourraient-ils payer puisqu'ils ne vivent que de ce qu'il reste ?

 

Alors ils vont se cacher maintenant, la trouille et la faim au ventre ? C'est un de ces gachis que je ne comprends pas, pourquoi ils ne pourraient pas en profiter.

 

Comme à chaque fin de marché, on peut récupérer des légumes invendables à la propre consommation, mais tout à fait consommable.

 

Le gachis, pouark. Ça va où après ?

 

Enrichir les décharches et les pigeons et autres animaux ?

 

C'est quoi ce pays, c'est quoi ce monde ?

 

Je suis vraiment en colère. Les pauvres n'ont jamais choisi d'être pauvres. Ce sont des humains comme toi et moi. Et moi je leur octroie le droit de pouvoir profiter des rebuts des magasins, merde. Sans avoir à payer une amende, c'est un comble.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 00:41

En voila un bon sujet.

 

j'ai pas encore ni vraiment le fond ni la forme de mon article, mais cela fomente dans mon ciboulot.

 

Faut que ça murisse encore un peu.

 

Déja j'aimerais éviter le piège qui dit : "le malheur des uns fait le bonheur des autres"....

 

ETOILE-031.jpg

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 23:30

je ne suis plus trop souvent sur les blogs car je suis sur Facebook.

 

Pas pour échanger des informations mais parce que je me suis inscrite à des jeux. Sur l'un je plante des cactus et autres plantes, je récolte, j'en envoie, on s'échange des woogoos. Sur un autre, c'est une histoire dans le temps où il faut trouver des objets cachés. Dans ces deux jeux, c'est l'interactivicté qui compte, je te visite, tu me visites et on s'échange mutuellement. Et le troisième jeu, bé c'est la belote. On est quatre en ligne et on se tape le carton. Parfois c'est un robot qui joue et qu'il est nul !!!

 

Alors pourquoi taing fait chier ? Bé parce que depuis que j'ai allumé mon ordi, facebook me dit qu'il a des problèmes techniques et que je ne peux pas y accéder. Que cela sera réparé d'ici quelques minutes... bé là c'est pas des minutes, mais des plombes !

 

Sinon j'ai rien à dire car en ce moment,  j'apprends à fermer ma gueule. A force de la fermer, je vais devenir muette.

 

Remarquez on peut toujours parler de la pluie et du beau temps, hein ?

 

C'est tellement enrichissant... A bon chez toi il pleut, bé ici aussi. Trop top génial.

 

T'es inondé, merde c'est grave, j'espère que cela va aller mieux. trop top génial.

 

la vie devient trop chère, le pouvoir d'achat diminue, bé voui ma brave dame, c'est la crise. La crise est un problème mondial. Moi j'y comprends rien. Tout ce que je sais, c'est qu'il y a suffisament à manger pour tout le monde.

 

Quoi je ne vois pas plus loin que mon nez ? Mais mon nez il est hyper important. Si je ne vois pas ce qu'il se passe juste ici, comment pourrais-je piger ce qu'il se passe ailleurs, surtout que c'est exactement la même salade mais en plus grand.

 

Les poubelles ne sont pas ramassées ? Le ménage est mal fait sur nos paliers ? Bé c'est la crise.

 

Dans mon for intérieur de petite tête de linote, je me dis que la vie devrait être un plaisir et que partager son temps pour rendre service à l'autre ferait partie de ce plaisir.

 

Mais comme tout est lié au fric, bé on s'en fout de mal nettoyer le palier. Ce qu'on veut c'est not salaire. Et je le comprends.

 

Té je vais vous donner un exemple d'un truc qui me débecte : j'habite un troisième étage d'une résidence HLM. Dernièrement j'ai remarqué que les préposés au nettoyage passaient juste la serpillière archi sale, et que c'était ni fait ni à faire. Bon. Je faisais justement le ménage chez moi et j'ouvre ma porte pour nettoyer le pas. Bé j'ai nettoyé un plus que mon pas (de porte au cas où vous ne l'auriez pas pigé). Si nous, les 4 voisins que nous sommes, en faisions autant, le pallier serait hyper clean. Bé non ! dans la tête des gens, ils payent des charges alors c'est pas à eux de le faire. Ce que je conçois puisque moi aussi je paye les mêmes charges. Et cela n'empêche pas de râler. Chose que je fais régulièrement. Mais entre râler et ne rien faire du tout, il y a une marge, voire un abîme.

 

té mon voisin, il devient con qu'il en peut plus. Son asceuseur est en panne ? Bé il s'en fout il habite au premier alors il ne va pas appeler la société de dépannage. Dans sa tête, c'est à ceux à qui cela porte plus préjudice de le faire. Un papier au sol ? Bé il ne va pas le ramasser et remeguer contre la société de nettoyage qui fait mal son boulot.

 

Mais lorsqu'il y a une réunion pour faire connaître ce qui nous déplait, il sera aux abonnés absents. Par contre, il va voter socialo. Vous ne trouvez pas ça un tantinet incohérent ?

 

A la différence de lui, lorsque l'ascenseur est en panne, j'appelle. D'ailleurs ils me connaissent depuis le temps, le plus souvent c'est moi qui appelle. (euh mon voisin et moi n'habitons pas le même bâtiment, lui un premier et moi un troisième). un papier au sol ? Bé si je suis pas chargée et pas trop mal au genou, est-ce que c'est de me dégrader de le ramasser et de le mettre dans la poubelle de l'entrée ? Mais cela ne m'empêche pas de râler. Pas sur les faits du moment. Té ya yannick noah qui chante et qui parle de partager. En fait c'est exactement cela que je voulais dire.

 

Partager pour vivre mieux et arrêter de mettre la faute sur le dos des autres. Laver son pallier. Tiens cela me fait penser à l'histoire de la paille et de la poutre....

 

Dans l'idéal, la vie serait de s'entre-aider, non ? Toi t'es doué en mécanique, bé t'es mécano, toi l'autre pour la peinture, bé t'es peintre et puis l'autre au fond t'es cancre, bé tu nous feras rire. Comme dans les schtroumpfs. Oui mais voilà, ya Gargamel et Azrael... Mais si les schtroumpfs gagnent toujours à la fin, c'est pas pour rien, hein ?

 

Toujours rejeter la faute sur l'autre et ne jamais la reconnaître pour soi, voilà ce qui nous mène au désastre. Ah la la, le bien et le mal, je suis en train de fomenter un article sur ce sujet...

 

Bon, je ne vais pas tarder à me racheter un apn, ça me démange trop. Et j'ai envie d'en reprendre un étanche, parce que j'avoue que mes photos préférées, c'était dans une piscine ou à la mer.... vous voulez un souvenir ?

 

si vous me le demandez gentiment, je replubierais...


 

 

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 19:59

mardi, le jour de la Toussaint, je n'avais pas dormi de la nuit. Va savoir si c'était la lune ou l'orage qui fomentait.

 

 De bon matin, je téléphone à un pote pour lui souhaiter son anniversaire, bon pas trop tôt quand même, vu qu'il y a le décalage horaire. Sur les coups de neuf heures du mat, ce qui fait dix en l'ancien temps. Pas de réponse, pas grave.

 

Et il me prend d'appeler ce bon vieux Fred. Et qu'il me dit qu'i a envie d'aller sur la tombe de sa grand-mère. Et que cela me prend moi aussi d'aller sur la tombe de sa grand-mère. On se file rencard à l'entrée du cimetierre. Lui il lui faut environ 25 minutes à pieds, moi, faut que je prenne le tram et il me faut environ 35 minutes.

 

Je décare de chez moi, petit pantalon léger et sandalettes d'été. Il commence juste à pleuvoir, pas grave, ce n'est que de l'eau. En attendant le tram, je me disais : "'swallow". En un mot : 'ravales".

 

8 minutes d'attente, ce n'est rien. Sauf qu'il commence à pleuvoir des cordes. DES CORDES. Pas des petites, des grosses bien drûes.

 

Le tram arrive, je valide. Merde invalide ! J'ai oublié de renouveler mon titre de transport. L'arrêt d'après, les alouettes, enfin ceux qui vérifient les titres. Je leur montre mon titre de transport, toute mouillée que j'étais et leur dis que je vais au cimetierre. Ils m'ont laissé passer.

 

J'arrive à la Station du cimetierre en question, Fred m'attendait au feu rouge. Sous une pluie battante. On rentre dans le cimetierre, à l'entrée il y avait les anciens combattants qui faisaient la manche, en secouant bien leur seau.

 

Et on vire et on tourne et on se paume loin, Fred ne savait plus où était enterré sa grand-mère. L'orage grondait et il pleuvait de plus belle. Des tas de vieux sous leur parapluie arpentaient les allées avec leur sempiternel pot de fleurs.

 

J'aime même vu un camion qui nettoyait les avenues avec de l'eau, pfff... alors qu'il y avait déjà cinq centimètres d'eau au sol.... si c'est pas de la connerie..

 

Bon retour à la case départ, au bureau, pour savoir où était la tombe. L'orage gronde. Un gentil monsieur sort des vieux grimoires. Quelle année de décès vous dites ? Fred n'est pas sûr de lui. Tout de même, au bout de dix minutes, il lui file un plan. Il pleut encore plus.

 

Le temps d'arriver à la tombe, l'orage éclate. Pim, pam, poum. Des éclairs, du tonnerre et de l'eau en trombe.

 

on fait des petits béni oui oui, Fred met trois vielles pièces de son porte monnaie, une petite prière et on ressort.

 

Et on retourne au tram. Et bé mes amis, c'est quand on est sorti du tram que l'on s'est pris la saucée de notre vie. C'était si fort que l'on ne voyait pas à un mètre. Mais elle était chaude. On est arrivés à la maison trempes comme des soupes.

 

Je l'avais prevenu d'entrée... direct à la salle de bain, on se déshabille et je mets tout le linge dans la machine à laver, mode essorage. J'avais deux peignoirs ouf !

 

Et vous savez pas la meilleure ? Dès qu'on est arrivés, un peu séchés, la pluie s'est arrêtée et il y a même eu un petit rayon de soleil !!!!!!!!!!!!!

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 17:39

Bé non faut pas ce qu'on pense, ou alors en catimini.

 

Mon article sur Marine m'a valu quelques 35 commentaires. Dont une vraie prise de bec entre deux blogueuses. Je suis absolument estomacquée. Pas d'ouverture d'esprit. Que des prises de positions bien affirmées et absolument rien de constructif. On n'a pas le droit de dire qu'on a peur et que "peut-être" Marine serait une solution, sans se faire incendier.

 

Foncièrement, je suis contre le FN, mais j'ai le droit, en bonne citoyenne de me poser des questions, non ? Sans pour cela que l'on me fustige. Nous ne sommes pas en guerre à ce que je sache, et les camps de concentration, c'est fini. On ne va pas mettre tous les étrangers en prison, faut pas délirer. De toute façon, les prisons sont pleines à craquer. Les hôpitaux psychiatriques aussi. Et les hôpitaux tout court aussi.

 

Té si vous ne savez pas quoi faire, allez donc faire un tour dans une salle d'urgence. Cela vous fera une belle balade et vous serez dégouté d'être malade. Vous sentirez l'angoisse d'être reçu, l'angoisse du mal qui vous vrille le corps et l'angoisse de sortir de là, le plus vite possible.

 

Bé vous savez quoi ? Il y a des gens qui n'ont rien à foutre et qui se mettent dans la salle d'attente, rien que pour voir passer le temps. Vi vi. Lorsque je suis sortie des urgences, après ma fracture, je ne pouvais pas marcher, bé toutes les places étaient occupées par des personnes qui étaient là et qui simplement regardaient le va-et-vient... désoeuvrées. Il a fallu que je fasse les gros yeux pour qu'enfin une personne daigne me laisser sa place. Une gamine qui faisait les yeux doux à l'urgentiste de service. Alors que j'avais une fracture non identifiée...

 

Bref, c'est du passé. Z'ont été gentils aux urgences, z'ont bien voulu appeler un taxi. Ledit taxi ne prenait ni la carte bleue ni les chèques. Heureusement que les malfrats ne m'avaient pas arraché ma sacoche, sinon j'était dans la merde totale. J'ai confié ma carte bleue et mon code au taxi. Je ne pouvais pas faire autrement, j'avais mal, mais mal... je voulais juste rentrer chez moi et dormir en premier. Oublier l'horreur que je venais de subir. Oublier le peu de soins que j'avais eu aux urgences. Oublier que j'avais été abandonnée dans un box, avec plein de gravats sous moi. Oublier que l'on m'avait laissée, sans soins, avec une envie de pisser, à crier, pour avoir juste un bassin. Oublier que j'évais arrivée vers 7h30 du mat, et qu'il était déja 14h. Oublier que j'avais demandé à une dame, dont le mari venait de se fracturer le col du fémur, un verre d'eau. Oublier que j'avais faim.

 

Quand tu es aux urgences, tu n'as ni soif, ni faim, ni envie de chier et ni envie de faire pipi. Bon au départ, cela se conçoit. Cela dépend de l'urgence. On m'a ramassé par terre, en vrac. Un genou gros comme une pastèque et impossible de bouger. Les pompiers m'ont prise telle que j'étais à terre. Maintenant je ne comprends toujours pas pourquoi je n'ai pas eu de rapport de leur part. Dans le camion, ils m'ont posé des tas de questions, je leur ai expliqué de quelle façon j'avais été agressée, normalement, le rapport devait me suivre. Tchi que dalle.

 

Et quand je suis rentrée chez moi, la seule envie que j'avais c'était dormir, mais alors dormir.... j'ai pris triple dose de temesta et j'ai dormi. Car à l'hôpital, surtout aux urgences,  tu ne te sens pas bien. Y a toujours plein de monde qui passe. Dans le passage. Et vrim et vrom, plein de gens qui n'ent ont rien à foutre de toi. Tu cries un petit peu : "au secours"... et à un moment tu cries un peu plus fort : "Au secours, au secours..." et puis au bout d'un certain temps, tu cries de plus belle : "AU SECOURS..." Là une femme vient. Regarde ton dossier vite fait et te dit : "Mais madame, ce n'est pas moi votre infirmière, faut encore attendre et pas bouger". Attendre quoi ? Mes couilles oui. Avec  le peu d'énergie qu'il me restait, deux béquilles et l'atèle je me suis dirigée vers la sortie, totalement chancelante. J'étais morte de trouille. En plus, je ne savais pas ni où j'existais ni à quoi j'allais avoir à faire. Et je vois que des bureaux vitrés. Et rien pour s'asseoir. J'ai failli tombé dans les pommes. D'un sursaut j'ai demandé mon dossier de sortie. Et je me suis affalée tant bien que mal sur un bon siège en alu en attendant le taxi. Et le dossier. Qui ne disait rien. Enfin si, que j'avais des contusions..

 

Après avoir dormi deux jours durant, j'ai téléphoné à SOS médecin. Mon genou me faisait de plus en plus mal. Le médecin a détecté que ce n'était pas normal et qu'il me fallait passer un artroscanner. Et là, voilà-t-y pas que j'avais une fracture du plateau tibial, plus des complications...

 

Sympa sympa, hein. Par là-dessus, je fais une mini-phlébite. SOS médecin m'envoie d'urgence à la clinique. C'est qu'une phlébite, faut pas rigoler, ça peut faire une embolie pulmonaire et c'est direct la mort.

 

Tout cela toute seule. Et l'ascenseur en panne.

 

Oui je sais je geins, et alors. J'ai le droit de geindre non ? Comme quand je ris, bé je rigole.

 

Té je vais vous en raconter une bonne : Mon voisin copain s'est fait renverser vendredi dernier par un chien. Résultat : deux côtes cassées.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 04:33

bon je connaissais fb, je connaissais tw, mais je ne connaissais pas l machin.

 

C'est génial tous ses trucs, je veux me faire connaître et je publie sur ses trois réseau sociaux.

 

J'adore les réseaux sociaux. Je veux me faire connaître, youpi je publie de partout.

 

Atta au départ on ne connaissait que FB, après ya eu TW et maintenant ya LI.

 

Déjà que je ne suis inscrite nulle part chez OB pour me faire reconnaitre, mais qu'est-ce que j'en ai à battre de leurs réseaux sociaux ! Je veux rester seule et que l'on ne m'emmerde pas.

 

J'ai quatre visiteurs et commentateurs ? Et bien cela me suffitt.

 

Je ne vise pas la quantité mais la qualité. Et la fidélité.

 

La fidélité c'est quelque chose que j'aime. Même si je ne fais plus de photos, because plus d'apn, même si j'ai des coups de blues, même si je  ne raconte plus des histoires drôles, ou tristes, même si je ne raconte plus ma vie comme avant, je sais que j'ai quelques lecteurs fidèles.

 

Et vous je vous apprécie, voui voui. Voui toi devant ton écran qui est en train de me lire. Voui toi qui pense à moi. Moi qui pense à toi. Toi qui me lis et moi qui écris.

 

taing je viens de faire un truc incommensurable, mais j'attendais l'heure.. J'ai une pendule qui marquait six heures, j'attendais que la petite aiguille soit en bas pour la mettre à cinq. Et comme j'écoute la radio, au moment où je l'ai fait, trop drôle, il est cinq heures, merci. bon maintenant il est cinq heures sept, pfff... j'ai encore deux postes à régler mais c'est moins drôle. C'est que des boutons à appuyer.

 

Té ça me fait penser à mon vieux pote Pascalou qui m'a téléphoné l'aut soir mais trop occupé, mais qu'il a dit qu'il avait une montre pour moi. Bé voui trop occupé car il déménage pour emmenager avec sa nouvelle amoureuse, qu'il me présentrera bientôt.

 

bon c'est pas intéressant tout ça. (mmmmmmmmmmmmaaaaaaaaa ya mikael jacson c'est trop bon).............

 

je viens de me couper les ongles, cela vous intéresse ?

 

Et la météo ? Il fait beau de partout, nik nik nik.....

 

Je viens de me passer la main sur la joue, ça c'est un scoop.

 

bon j'arrête de délirer. j'ai mal au genou, toujours le même.

 

Ces putains de connards, si mes copains pouvaient leur fouttre un pain dans leur tronche mais alors bien profond, qu'est-ce que je serais contente.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 03:19

nan parce que j'aime bien que mon ordi me dise "aujourd'hui votre a été publié"

 

nan mais parce que j'aime bien qu'il publie les articles d'hier.

 

nan je rigole parce que je sais qu'il le fait.

 

parce qu'il publie les articles plutôt pour demain ou plus tard, mais pas d'hier...

 

 

tiens à propos, j'ai vu un joli dessin du chat de Geluck et un moyen pour se rappeler comment il fallait avancer où reculer sa montre. AVRIL, tu avances parce qu'il y a AV. OCTOBRE, tu recules parce qu'il y a le RE. C'est tout con mais cela peut être un moyen mnémotechnique pour s'en rappeler. Cela n'empêchera jamais les gens de se dire, bon si je recule ma montre, j'ai une heure de plus. Alors ça fait une heure de moins ? A oui ça fait une heure de moins sur ma montre mais une heure de plus pour dormir, pffff. Et fin mars, c'est le contraire, tu te réveilles une heure plus tôt mais tu dors une heure plus tôt, enfin il fait jour une heure plus tôt... enfin plus tard... mais les vaches, elles, elles sont réglées comme du papier à musique, la traite c'est la traite. Elles s'en fichent de l'heure d'avant ou d'après. Quand c'est l'heure, c'est l'heure, point barre !

 

Paraîtrait que changer l'heure, c'est pour faire des économies. Bon moi je m'y habitue parce que je ne travaille pas. Mais voilà le bordel pour les avions ! T'imagines un avion qui vient de Singapour. Il atterrit à 2h du mat. Bé non il est 1h du mat. Voilà le souk pour les correspondances !

 

Parce que en plus, ya l'angleterre qui change d'heure, mais pas en même temps que nous, pfffff...

 

 

Heureurement qu'il ya l'heure GMT, c'est l'heure universelle. Aah vous ne saviez pas ? Alors je vous l'apprends. Sinon les avions se rentreraient dedans !!! Bé non. L'heure GMT est réglée sur le méridien de Greenwich. Qui passe pas loin de Londres et de Paris. C'est l'heure 0. Et 24h c'est le tour du monde.

 

Si demain tu vas prendre un avion en Angleterre, méfies-toi !! Ptêt qu'il aura deux heures de décalage par rapport à ta montre. enfin je dis ça ptêt que je dis des conneries. Mais cela m'est arrivé d'être restée bloquée je ne sais plus où tellement j'étais fatiguée................................ dans un aéroport.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 01:01

j'ai bu un petit coup de rosé et je ne sais plus ce que je dis.

 

C'est calme, je suis tranquille dans ma maison.

 

je me touche mes cheveux, c'est le silence.

 

Le silence c'est simple. Cela ne se décripas.

 

Il me souvient mon père. MON PERE. Feu mon père. Qui m'attendait à l'arrivée d'une gare.

 

Mon papa. Le type contre lequel j'allais sauter bras dessus bras dessous, le papa, mon père.

 

youpi mon père ! Qui me prenait dans ses bras. Comment j'étais fière, je me sentais la reine du monde.

 

Il pouvait m'emmener au bout du monde, j'étais bien dans ses bras.

 

Confiante, amoureuse de mon papa.

 

"tu veux une glace ?" me demandait-il.

 

Je disais oui mais ce que je voulais par dessus tout c'est qu'il me tienne fort dans ses bras, parce que c'était mon papa. Et qu'il ne me lâche pas. Et qu'il me tienne dans ses bras.

 

"Mon papa tu m'aimeras toujours ?"

 

C'est bizarre ce que je raconte parce que mon papa ne m'a jamais abandonné sauf qu'il a jamais été calin. Dès lors que j'avais 12 ou 13 ans, je ne sais plus, j'avais énormément besoin de tendresse de mon papa, et il ne m'en donnait plus.

 

 

y avait cette conne de belle-mère, ça marchait pas du tout entre nous et moi j'avais besoin de mon papa. C'est comme ci il m'avait renié un peu, j'ai souffert ....;;;

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 01:33

je l'avais oublié celui-là !!!!

 

Ouais le br, le block ranck, un truc comme-ça. Mais alors qu'est-ce que j'en ai à foutre ! Je ne tiens pas un blog pour avoir des millions de visiteurs. C'est un journal extime. A la différence d'un journal intime ou seul, on peut se lire et relire et que personne ne va lire.

 

Un journal extime est un journal qui est vu et lu par tout le monde. J'ai quatre visiteurs ? Dix lecteurs ? Bé tant mieux ou tant pire.

 

Les choses que je raconte n'intéressent personne ? Et alors... Je suis seule dans mon coin et alors ? Mon écran est dégueulasse, et alors ? Je me morfonds, et alors ? Personne ne me téléphone, et alors ?

 

Je suis seule, j'ai dû choisir ma solitude, non ? j'aime pas la compagnie, les gens m'indiffèrent. je trouve la plupart des gens arrogants, imbus de leur personne, suffisants, superficiels, égoistes, égocentriques, vulgaires, superfétatoires, et j'en passe.

 

Je n'ai pas de culture ni d'instruction. Je ne lis pas les journaux, ne lis aucun livre et n'écoute aucune musique nouvelle. Je suis une larve qui gémit. Bientôt la mort, à moi à moi. Viens viens dans mes bras, que je t'accueille. Fais toi belle. Ne sois pas farouche. Aaaaah c'est toi qui décide ? T'as raison, c'est pas moi, excuses-moi.

 

Tiens si on parlait de la météo pour changer, hein ? Il a fait beau par chez vous ? Bé il a plu par ici, et par chez vous ? Bé il a plu ici aussi, on a rallumé le chauffage. Bé dame, c'est que ça coûte cher de nos jours, et oui ma  brave. On va baisser la chaudière de 1° histoire de faire des économies, c'est pas le tout mais faut'si'faut hein ma brave ?

 

L'année dernière, je l'avais mise à 19°, bé cette année j'm'en vas la foutre à 18. Quitte à me geler les pieds, le coeur et le sang. D'toute façon, personne ne viendra chez moi pour voir si je suis vivante ou morte, alors j'pourrais même la fout à 14°

14° c'est bien suffisant hein mes gens ? Suffit de bouger. Met donc des gros pulls et sors dans le froid. Va déneiger eul terrain et ramène-z-y une bûche qu'on s'fasse une bonne chauffée, tudieu. Et qu'on s'boive un ptit vin chaud au bord de l'âtre, hein la Marie ? Ta t'y pas fait el cassoulet ? C'est qui qui que tu mijotes au coin là ? Ça sent bien bon. El boulanger, là sorti son pain du four ? Fé chaud ché toi dis. Tin voilà six soux pour une bonne miche. Allez salut gars.

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 02:20

J'ai recu ce matin par mail une pub de chez Darty.

 

Qui se résume en gros à ceci :

 

"savez-vous que votre clavier et surtout votre souris est un nid à microbes ?"

 

"et que votre écran, si vous ne le nettoyez pas régulièrement peut vous causer des problèmes de vue ?"

 

Ça alors, je ne m'en serais jamais doutée, pffff quelle conne je fais.

 

Mais bon sang mais c'est bien sûr, faut que je nettoie tout. Surtout ma souris qui me colle aux doigts, mon clavier où je mets des miettes parce que je mange dessus et surtout mon écran, parce que je fume.

 

Alors je suis allée voir la pub. Bé à leurs dires, faut que j'achète des lingettes, une bombe qui souffle et tout le toutim. Et surtout nettoyer quand tout est éteint et froid. Merci Darty.

 

J'ai acheté il y a environ trois ans une bombe "mousse nettoyante antistatique pour les écrans et plastique d'ordinateurs" à la FNAC. Et elle est encore au 3/4 pleine... comme quoi je salis peu.

 

Si mon clavier a des miettes, bé lorsque l'ordi est éteint, je le renverse et je le secoue, mais je ne mange jamais devant l'ordi, l'affaire est réglée.

 

Reste ma souris, c'est vrai qu'elle est crade. Mais c'est pas un nid à microbes pour autant, sinon je serais malade depuis longtemps...

 

Tiens cela me fait penser à un truc : mon ascenseur. A l'intérieur il y a une barre pour se tenir la main. Bé ils (enfin quand ça leur chante) nettoient le sol, les vitres, repeignent parfois les murs, mais jamais oh grand jamais, ils nettoient la barre d'appui.

 

C'est-y pas un vrai nid à microbes ça ?

 

Alors pourquoi je ne suis jamais malade ? Ah oui je sais, parce que je fabrique des anticorps. Dès qu'un crobe veut m'attaquer, hop mes globules blancs se mettent à l'attaque et l'avalent tout crû ! Non mais.

 

Alors faut arrêter avec la chasse aux microbes. D'abord c'est utile, si si. Nous ne pouvons pas vivre dans un univers totalement stérile, c'est une hérésie. Nous sommes entourés de milliards de microbes. Tout comme dans notre literie, il y a des arachnéides, si si...

 

Loin de moi la pensée de ne pas faire le ménage, oh que non, hein. Mais de là à devenir maniaquodépressif par rapport à la sacrosainte santé, il y a une marge, non ?

 

Té, moi, je me prends pour exemple, vous croyez que je prends une douche tous les jours ? Bé non. Tous les deux jours ? Non plus. Une fois par semaine ? Pas plus. Tous les quinze jours alors ? Ouais ça doit être mon rythme. Et pourtant je me lave. J'ai un lavabo qui ne sert pas qu'à se laver les dents. Je fais "ma toilette". Intime et le reste, les aisselles, les dessous des nichons, et j'en passe. Bon, je reconnais que si on corve toute la journée, à suer à plus en pouvoir, une bonne douche salvatrice, cela doit être le minimum vital. Mais moi, je ne fous rien. Alors pourquoi prendre une douche si ce n'est par plaisir ? Bé ce plaisir je ne me l'octroie plus à cause de l'augmentation du gaz ! Et de l'eau !

 

Et puis je flagelle sur mes jambes depuis mon agression. Alors la douche c'est plutôt un calvaire qu'autre chose. Je me tiens dos au mur et je fais fissa fissa. Vite je me mouille les cheveux et vite je les lave et vite je me savonne et vite je me rince et vite je sors. Mais je suis contente quand même. Je sors de la douche en faisant attention de ne pas tomber, m'enroule dans un bon peignoir, soigne ma chevelure, me lave les dents, regarde ma tronche, met un anti-ride et je file sur l'ordi !

 

C''est pas l'ordi qui m'intéresse vraiment, c'est mon fauteuil. Fauteuil, quel joli mot, non ? Mon fauteuil à roulettes, à bascule, qui me soutient bien les reins. Qui grince. Qui tourne dans tous les sens. Fauteuil que m'a valu une sacrée prise de bec avec ma voisine du RDC.

 

Bé voui, lorsque je ne pouvais plus marcher, un pote m'a sortie avec et a flinguée une roue. C'est pas un fauteuil roulant ces merdes... du coup je l'ai échangé pour quelques temps avec un des siens (de ma voisine du RDC). Elle n'arrêtait pas de me seriner qu'elle voulait récupérer son fauteuil ! qui ne lui sert à rien d'ailleurs, à part poser son téléphone dessus. Pendant deux mois elle m'a fait chier avec cette histoire de fauteuil, alors qu'il suffisait de sortir dehors, lorsque les gens foutent tout dehors, et récupérer une roue. Bé non, madame, elle ne s'est pas bougé le cul.

 

Dès que j'ai pu marcher relativement correctement, disons avec une seule béquille, je suis descendue et je lui ai dit : "Allez, prends le ton fauteuil et rends moi le mien".

 

Aussitôt dit aussitôt fait. Et je me retrouve avec mon fauteuil avec sa roue manquante.

 

Le lendemain même, en sortant mes poubelles, sur une béquille, je vois une chaise de dactylo en mauvais état, les quatre fers en l'air et de jolies roues... "Ça ma belle, c'est pour toi !"

 

Je suis remontée chez moi pour prendre un sac, un tournevis au cas où, et ni une ni deux, je suis redescendue, enfin ni une ni deux, façon de parler, j'étais avec ma béquille. Les roues sont venues comme-ci c'était du beurre. Chlic chlac dans le sac. Je suis remontée en ayant la trouille que cela ne soit pas la bonne dimension, le bon entrax. Tant bien que mal, sur une jambe, j'ai foutu mon fauteuil sur mon lit, et clac cela est rentré impec !!!!! Waaaaaaaaaaaaouhhhhhhhhhh comment j'étais heureuse !!!!!!

 

Du coup j'ai trois roues d'avance et je ne dois rien à personne !

 

Et cette conasse, elle peut toujours se brosser le cul pour que je lui rende service. Combien de fois elle est venue pour, ne serait-ce que me faire à bouffer ou arroser mes plantes en deux mois ??? Deux fois. Ou trois, mais pas plus. J'étais là, seule, sans pouvoir marcher, attendant une hypothétique visite. Rien, tchi que dalle. Si je lui ai encore rendu service il y a peu. Elle avait paumé ses clés. Et elle a eu besoin de moi pour appeler un serrurier. Trop bonne trop conne....

 

Bon on est loin de chez darty....

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article

C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives