Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 00:57

L'autre soir, j'étais dans un bar et j'ai entendu cette phrase stuplide :

 

Si ce n'était pas que pour l'argent, je ne travaillerais pas.

 

Le travail est si réducteur ? On  bosse que pour le tric ?

 

On ne met pas de l'amour dans ce que l'on fait ? On fait ça comme ça et on se s'investit pas. Genre on plante des choux toute la journée et trois mois après on récolte les choux. On récolte les choux, on les met dans des cajots.

 

On ne peut pas vraiment mettre de l'amour dans ses gestes répétitifs

 

C'est un exemple. tous les trauvaux répétitifs nous usent. Dans quelque matière que ce soit.

 

Alors cette phrase m'a interpellé. Et les artistes alors ? Eux ils traivaillent pour ce qu'ils aiment même s'ils en chient pendant des années. Que cela soit un comédien, un chanteur, un danseur, s'il a la gnaque, il y a arrive.

 

ou alors il se retrouve à faire des macdo, mais il continue.

 

Allier le plaisir au boulot, c'est bien cela le must.

 

Dans quelques domaines que ce soit.

 

Moi j'ai tenté de percer dans la musique, la comédie et le cinéma. Cela fut un fiasco.

 

je me suis rabattue sur un vulgaire taf de secrétaire comptable. Dans lequel je ne me suis jamais éclatée.

 

 

j'ai raté ma vocation, tant pis. j'ai pas aimé le taf que je faisais, mais je le faisais consciensieusement. Des lignes de chiffres, des monceaux de factures à vérifier et à rentrer sur l'ordi, pfff quelle passion..

 

Mon truc à moi, jeune, c'était chanteuse et comédienne. Mes parents ne croyaient pas en moi. Fait des études, passe ton bac. Je n'ai pas eu mon bac. A 17 ans je suis montée à Paris, bien décidée à percer dans le métier. J'avais pas un rond et pas un appui. J'ai commencé par faire de la figuration parci parlà, et cela ne débouchait sur rien.

 

J'étais découragée. Pour gagner trois francs six soux, je faisais n'importe quoi. Vendeuse de journaux à la criée dans le métro, coututière et femme de ménage pour un écrivain, plein de petits boulots. Et puis j'étais dans une troupe de théatre : "la Mama de Paris". C'était bien et pas bien à la fois. c'était tellement rigouleux ! Et moi j'étais encore un peu fofolle. Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout des répétitions. Je me suis faite virée.

 

J'ai pas aimé me faire virer car j'aimais beaucoup le boulot. Mais en même temps, j'avais commencé à fumer du shit et à prendre du lsd....Ca ma grillé.

 

De là, et pendant un an, je je faisais que prendre du lsd, un tout les jour. Je crois que cela a été la plus belle période de ma vie. Jusqu'au jour où j'ai dit STOP.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bellelurette - dans bellelurette
commenter cet article

commentaires

mialjo 16/10/2012 21:56


qu'est que tu fais dans un troquet le soir??????????  bref....pour l'amour de notre métier...et pour réussir dans la partie que tu avais choisi...soit il faut être pétée de thune...ou bien
faire partie de la grande famille juive...ou bien faire comme Luccini, en vouloir à donf, c'est à dire par dessus toutet surtout rencontrer les bonnes personnes au bon moment...ça c'est pas
fait...pfff. moi je chantais bien, et je voulais être chanteuse...mais pas de rencontre importante comme Mireille mathieu  "exemple" j'aurais été plus
Georgette...Lemaire...hihihihihi...bisous ma Belle et tien,avec majuscule!

bellelurette 22/10/2012 17:32



Le soir, c'est vite dit, disons en fin d'après midi....


Ah oui, Georgette Lemaire, une très jolie voix ma foi. Oubliée.



La Ségaline 14/10/2012 22:13


Personnellement je ne crois pas qu'on puisse bien faire un travail sans un minimum sinon d'amour du moins de conscience. Depuis le début de ma vie professionnelle j'ai touché à beaucoup de
domaines (précarité oblige, je suis abonnée aux CDD et je crois que ça me va, mais c'est une autre histoire): j'ai été ouvrière en usine, professeur, et me voilà aujourd'hui au guichet de La
Poste. Eh bien on me croira si on veut mais dans tous les boulots que j'ai exercés, du plus glorieux au plus "alimentaire" j'ai toujours mis un point d'honneur à bien faire ce que je faisais,
qu'il s'agisse de donner un cours ou de mettre de la confiture dans des bocaux. Certes il y a eu des travaux répétitifs et peu enrichissants (à tous les niveaux!) mais je crois que justement dans
les tâches les plus difficiles il n'y a que cette envie de bien faire qui peut sauver de la déprime! Enfin pour peu que les collègues soient sympas aussi, ce qui a toujours été le cas pour moi...
je dois ête une veinarde. 

bellelurette 15/10/2012 23:50



et bien tant mieux pour toi ! Mais comme tu le sous-entend, tu n'as jamais été dans le même taf quarante ans durant. Aimer ce que l'on fait et se donner à son taf, c'est génial. Que cela soit
mettre de la confiture dans des pots ou être à un guichet de ptt.


Moi j'ai fait des boulots de merde. Seule. Standardiste télexiste dans un tout petit espace sans la lumière du jour. J'étais une machine. J'ai peté les plombs au bout de trois mois. je ne voyais
personne et je n'avais que le bruit du standard et du telex. Je suis tombée en dépression.



Michèle 14/10/2012 17:01


Bof .........le travail c'est pourtant la santé


Bonne soirée

bellelurette 15/10/2012 23:36



et bé non, le travail ce n'est pas forcément la santé. La plupart du temps, c'est alimentaire. Aimer son boulot n'est pas donné à tout le monde. Combien de personnes se lèvent le lundi matin avec
la joie au ventre ? Chic je vais bosser j'adore ! Certes, il y a plein de personnes qui adorent leur taf et y vont avec plaisir. Mais combien y vont par obligation ? Qui n'aiment pas ce qu'ils
font, ou alors qu'ils aiment bien, mais ne voient pas de plan de carrière. Qui sont toujours confrontés à un job répétitif qui les usent. Faire le même geste huit heures par jour.


Ça c'est la santé ? C'est de l'abrutissement pur et simple.


Moi je suis pour la polivalence.



Cristophe 14/10/2012 07:39


Tu donnes à tout le monde son salaire mais sans obligation de travailler, combien vont arrêter ?

bellelurette 15/10/2012 23:20



Ceux qui n'aiment pas leur boulot.



José 14/10/2012 07:28


T'es toujours fofolle, non?

bellelurette 15/10/2012 23:19



oui.



C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives