Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 17:50





5 heures du mat' j'ai des frissons,
Je claque des dents et je monte le son,
Seul sur le lit
Dans mes draps bleus froissés
C'est l'insomnie,
Sommeil cassé.
Je perds la tête,
Mes cigarettes sont toutes fumées
dans le cendrier
C'est plein de Kleenex et de bouteilles vides,
J'suis tout seul, tout seul, tout seul.
Pendant qu'Boulogne se désespère
J'ai d'quoi m'remplir un dernier verre.
Clac ! fait le verre en tombant sur le lino.
J'm'coupe la main en ramassant les morceaux.
Je stérilise, les murs qui dansent,
L'alcool ça grise et ça commence…
Yeah, Yeah, Yeah, Yeah
font les moutons, sur le parquet.

(Off) Et à ce moment là, qu'est-ce que vous avez fait ?

J'crois qu'j'ai remis la radio.

(chœurs)
Chacun fait, fait, fait
c'qu'il lui plaît, plaît, plaît !

L'précipice est au bout

(chœurs)
L'précipice on s'en fout !
Chacun fait, fait, fait
c'qui lui plaît, plaît, plaîit.
Toutes les étoiles qui brillent

Qu'est-ce qu'elles ont à m'dire , les étoiles ?

6 heures du mat'.
Faut qu'j'trouve à boire:
Liqueur forte ou café noir.
J'brûle un feu rouge.
Police patrouille.
J'serre les fesses,
Y'a rien qui presse.
4, 5 francs ma rose !
crie le p'tit chose
Dans le matin rose,
J'gare mon ondine
Sous ses comptines

(Off) Ah ! Qu'est-ce t'as là, qu'est-ce t'as-toi !

Tout près d'une poste
Y'a un p'tit bar,
Je pousse la porte
Et je viens m'asseoir.
3, 4, patibulaires
Tapent le carton dans les waters.
Toute seule au bar
dans un coin noir,
Une blonde platine
Sirote sa fine.
Elle dit : "Champagne ?"
Je l'accompagne.
Elle m'dit : "50 ?"
Je lui dis : "Ça m'tente"

(Off) Et vous êtes rentré comment ?

Dans ma voiture,
Oh !, et il y avait toujours le même air à la radio

(chœurs)
Chacun fait, fait, fait
c'qu'il lui plaît, plaît, plaît !

Que de pression dans les bars

(chœurs)
Personne te pousse à boire,
Chacun fait, fait, fait
c'qu'il lui plaît, plaît, plaît !

Les gens ont de ces manies

(Elle) Décalcomanies

7 heures du mat',
L'hôtel,
Je paie
J'abrège,
Je fouille mes poches
Je sais c'est moche.
Son sourire rouge
Son corps qui bouge..
Elle fait glisser son cœur croisé
Sur sa peau bronzée
T'as les bas-nylons
qui filent sur l'édredon.
Ses ongles m'accrochent
"Tu viens chéri ?"
Le lit qui craque
Et les volets claquent.
Seuls dans le lit
Dans ses draps bleus froissés,
Sur sa peau lisse, mes doigts glacés.
Elle prend la pose,
Pense à autre chose,
Ses yeux miroirs
Renvoient mon regard.
Les anges pressés
Dans ce bleu glacé,
Me disent : "C'est l'heure !"
Je leur dis : "Quelle heure ?"

(Off) Et vous vous souvenez vraiment pas de ce qui s'est passé ?

Non, vraiment pas

(chœurs)
Chacun fait, fait, fait
qu'il lui plaît, plaît, plaît !

Sous mes pieds y'a la terre

(chœurs)
Sous tes pieds, y'a l'enfer !
Chacun fait, fait, fait
c'qu'il lui plaît, plaît, plaît !

mon Dieu, j'peux même pas jouir!

(Elle) Tant pis pour toi, il faut dormir…

Alors je m'sauve dans le matin gris,
C'est plein d'cageots et pas d'taxi,
Les chats qui s'tapent leurs p'tits ronrons,
Les Éminences, les P'tits Bateaux.
Porte d'la Chapelle,
Je m'sens pas belle,
Mes bigoudis
Sont plus en plis.
Dans mon studio, j'aspirateur,
La vidéo m'fait un peu peur

(chœurs)
Madame pipi
A des ennuis,
Monsieur papa
S'fait du tracas.
Dans les logis
Des mal lotis,
Bébé vomit sa bouillie

(Elle)
8 heures du mat' , j'ai des frissons,
Je claque des dents et je monte le son,
Seule sur le lit
Dans mes draps bleus froissés,
C'est l'insomnie,
Sommeil cassé.
Je perds la tête,
Mes cigarettes sont toutes fumées
dans le cendrier
C'est plein de Kleenex et de bouteilles vides,
J'suis toute seule, toute seule, toute seule
Pendant qu'Boulogne se désespère
J'ai d'quoi m'remplir un dernier verre.
Clac ! fait le verre en tombant sur le lino.
J'm'coupe la main en ramassant les morceaux.

(Off) I don't need money, I don't need a car …






Et si je vous ai mis deux versions, c'est pour que vous puissiez apprécier que dans la deuxième, ce n'est pas du play-back.

Ce type, décédé maintenant, je l'ai connu car il faisait partie de la troupe de "Hair". Un mec absolument adorable, comme tous les gens de la troupe... Oui oui, j'ai aussi connu Julien Clerc.








Partager cet article

Repost 0
Published by bellelurette - dans musique
commenter cet article

commentaires

Jeannot 17/01/2010 15:40


Bellelulu,

Je viens te souhaiter le Meilleur pour 2010. J'espère qu'elle a bien démarré avec son lot de résolutions que tu tiendras pour une fois lol. On en reparlera fin décembre 2010 !

A +


bellelurette 18/01/2010 08:11


Ahhhhhhhh coucou Jeannot ! Je n'ai pas encore pris de résolutions, on a jusqu'à la fin du mois, non ? Ah non, ça c'est pour les voeux, hihi !!! Alors meilleurs voeux à toi !


martine 15/01/2010 03:08


Ce type, comme tu dis, s'appelait Grégory Ken et était effectivement un mec adorable...
Bises


bellelurette 15/01/2010 03:23


Voir ma réponse à Melly.. Tu l'as connu toi aussi ???


Melly 14/01/2010 23:18


Ah ah, tu étais dans la bande "nue" de la fin du spectacle ?
moi je l'ai vu NU Julien Clerc, au théâtre St Martin / Paris qu'il jouait HAIR avec les autres !

oui je me rappelle la chanson que tu as mise en vidéo !


tr 15/01/2010 03:19


C'est exactement ça ! Oui oui, tout le monde était nu à la fin du spectacle, mais pas longtemps ! Et avec des lumières stromboscopiques qui faisaient apparaître les corps vite fait.
Ensuite il y avait le grand final et tout le monde était rhabillé. Et qui voulait montait sur scène. C'était comme un grand chant d'amour, une osmose, bien hippie... Mais ce n'était tout de même
qu'un spectacle. Avec des impros tous les jours, mais aussi un fil conducteur.
Tous les jours c'était différent. Je me souviens très bien que le premier à apparaître, il venait du fond de la salle, c'était un shri-lankais, il avait des cheveux et la barbe super long. Il
causait à peine le français. J'avais mes entrées de partout, que ce soit dans la salle ou dans les coulisses. Normal, dans la journée, je répétais pour faire partie de la troupe, mais cela n'a
jamais eu lieu.
Donc, non, je ne faisais pas partie de la bande "nue" à la fin.
Et tous les soirs, j'attendais toute la troupée au troquet d'à côté. C'est là où il y avait un "debreefing". Chacun y allait de son ressenti, de ce qui avait été bien ou mal, les faux pas, les
trucs à garder, les autres à améliorer, un truc de thétreux en somme. Et puis venait la détente, les éclats de rire et les fins de soirée chez l'un ou chez l'autre, dont Grégory. C'est pour cela
que j'ai mis cette vidéo. A l'époque il habitait du côté de la Contrescarpe et comme je vivais chez l'un ou chez l'autre (naaaaaaaan pas forcément chez un membre de la troupe, car je répétais aussi
ailleurs), il m'arrivait d'aller sonner chez lui, de bon matin, avec les croissants. Enfin de bon matin...oui oui, de très bon matin, vers 5h ou alors vers 13h, c'est le rythme des gens qui
travaillent dans le spectacle..
Cette époque a été la meilleure de ma vie.
Tout était bien plus facile que maintenant. Et j'avais dix-neuf ans...


croc 14/01/2010 18:02


p'tin, t'as connu J. Clerc? mis tu faisais quoi comme job, à cette époque ?


bellelurette 14/01/2010 18:20


Des petits jobs, de la figuration... et pis je tentais vainement de percer dans le milieu du théâtre. "Hair", j'ai dû voir ce spectacle au moins une cinquantaine de fois. Et tous les soirs
j'attendais la troupe au troquet d'à côté. Et puis j'ai tenté ma chance car devait se monter une troupe pour aller jouer en Belgique... pour finalement rejoindre une autre troupe...


C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives