Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Campagne blog sans pub
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 13:46


Après cette bonne baignade piscinale et quelques ablutions, j'ai les crocs et soif.  Ne voulant pas me taper le ptit dèj à 13,50 euros de l'hôtel, hop, habillage et direction le village, que je n'ai pas encore vu sous d'autres angles que ceux que je vous ai montrés.
J'apprendrais plus tard que c'est la journée la plus chaude de toute l'année.
Il doit être neuf heures moins le quart quand je démarre.
Objectif : Trouver un troquet pour boire un café, manger un croissant, un truc du style.
Je descends une ruelle, et déjà, j'ai un mauvais présentiment.
Les ruelles à gauche et à droite sont écrites avec de jolis noms, genre"viens par ici, je t'attends au tournant, tu vas voir comment c'est beau" et "c'est aussi très joli de l'autre côté", mais beaucoup plus poétique.
M'en fous moi, je cherche à boire un café et manger un croissant, et au pire, acheter une bouteille d'eau.
Ah oui, au fait, j'ai besoin d'une bouteille d'eau, pour la route, j'aime avoir une bouteille d'eau avec moi, pour que quand mon fils va venir me chercher, je vais pouvoir me désaltérer.
Et hop, j'entame la ruelle qui monte vers le clocher de mes espérances.
Mon présentiment s'accroît.
A droite, deux restaurants, je regarde le menu, les deux mêmes, du canard ceci, du confit de canard celà, machin patin couffin, servis sur son lit de petits légumes et je t'en passe et des meilleures. Et surtout le prix.
Je commence à desespérer de trouver le bar du village, ouvert tôt le matin, pour les autochtones.
Je sue et sue et sue encore et me dit dans mon for intérieur "s'il n'y a pas de troquet, au moins, au détour de ce chemin, je vais voir une boulangerie, une vraie, qui fait le pain et les croissants ou autres viennoiseries.
Je ne croise que des boutiques de souvenirs, des marchands de bidules faits en bois d'ici, que d'ailleurs tu meurs, et des gens à qui je demande, légèrement exténuée " vous ne sauriez pas où est le bar du village svp ?"
Ces gens à qui j'adresse la parole, ce sont des touristes, venus très tôt pour voir ce village, appareils-photos vissés de partout, pour prende le cliché qui va pouvoir les faire briller en société, cet hiver...
La réponse est invariablement : "on se sait pas" dans toutes les langues du monde.
"village historique mes ovaires" pensais-je de nouveau.
Et ils me répondent, soit en chinois, en hébreu ou en anglais qu'ils ne savent pas.

Je veux un bar, une boulangerie et un endroit pour acheter de l'eau, merde.
Ou un endroit qui fait la totale, remerde.
Je commence à bouillir.
Et je boues, croyez-moi je boue sérieux.
Enfin je rencontre quelqu'un qui habite ici.

Pour apprendre que dans ce village, il n'y a ni boulangerie, ni bar, , ni poste ni aucun endroit pour acheter quoique ce soit, si ce n'est un tout petit snack qui vend des glaces et des mini-kebabs. Un truc du style.

Comme dirait Coluche : "pas un bar, pas une mobylette, rien..."

Dans ma tête, j'oublie le petit dèj, je veux juste acheter une bouteille d'eau, point barre.
Dix heures moins cinq, le soleil commence à taper et je dois encore faire demi-tour pour mon rv avec mon fils.
La seule boutique qui ne soit pas un magasin de souvenirs ouvre à dix heures.
Une espèce de machin tout petit, dans lequel je ne suis même pas entrée.
J'ai hélé la personne du pas de la porte et lui ai demandé si elle avait de l'eau à vendre.

'Incroyable, on se croirait à Lourdes, pensais-je de nouveau dans mon for intérieur".

"oui, j'ai quelques bouteillles d'un demi-litre" me dit-elle.
"ok, je ne veux qu'une bouteille d'un demi-litre et cela ira très bien" répondis-je.
"voici madame, cela vous fera 2,80 euros".
"Gloups, lui dis-je en langage familier, mais pourquoi donc l'eau est chère par ici ???"
"A 6.000 euros de loyer par moi, on peut pas faire autrement"
"Re gloups me relançais-je dans mon double-coffre-for intérieur".

Et voilà d'où vient mon coup de gueule.

C'est ça l'image de la France ? Un village factice au plus haut point, alors qu'il est si beau, c'est ça la France ?

C'est quoi cet endroit, où quand tu gîtes à l'hôtel, systématiquement, tu es riche et tu consommes le petit dèj (servi en terrasse si tu veux)

D'un seul coup d'un seul, ce village n'a  été qu'une façade. Et j'ai voulu le fuir à vitesse grand V.

A 11h, dès que mon fils est venu me chercher, munie de ma bouteille d'eau d'un demi-litre, je lui ai dit que je voulais partir de là...

Et je suis partie de là, encore heureux !













Partager cet article

Repost 0
Published by bellelurette - dans DHARMA
commenter cet article

commentaires

pascal 15/09/2009 10:23

c'est bien triste, en effet!!!!

bellelurette 17/09/2009 17:32


Exact ! Je n'y remettrai plus jamais les pieds, tout du moins pas pour tenter de trouver une bouteille d'eau !


Bigbec 12/09/2009 13:50

Bafouillage blog... Ben oui, j'ai eu un souci de répondage donc je me suis répandue... ... Du coup, j'ai pu préciser que le château était fermé = cerise sur le sandwich ! Ah... Eul-'Tréport !

bellelurette 15/09/2009 02:54


EUL-TREPORT UNE FOIS HEIN ?


Bigbec 11/09/2009 18:51

Ton épopée me rappelle un passage à EU (village bien connu des cruciverbistes) à la frontière de la Picardie et de la Normandie)... Village touristiquement encensé à cause de son château...N'empêche : à part un resto hors de prix et complet, nous sommes arrivées juste à temps pour une boulangerie qui allait fermer et la charcuterie idem..Si bien que ma copine et moi avons dû sandwicher au cul de la voiture avant de replier vers mon sweet home parce que le château était fermé ce jour-là ! Et nos estomacs tenaient des propos à ne pas répéter ici....

bellelurette 12/09/2009 11:35


Tu as EU un problème de validation de commentaire ?
Pour les propos de vos estamacs, tu peux répéter... les mots d'estomacs sont suffisamment incompréhensibles (sauf pour les propriétaires) pour que mon blog ne soit pas interdit !!!


Bigbec 11/09/2009 18:40

Ton épopée me rappelle le jour où je suis allée à EU (village bien connu des cruciverbistes et à la frontière de la Picardie et de la Normandie)... En pleine saison touristique : Un seul resto hors de prix et complet...Juste une boulangerie ouverte et un charcutier en train de fermer boutique à 13H qui nous a tout de même vendu une bouteille d'eau....Ma copine et moi avons donc fini avec un sandwich grignoté au cul de la voiture en plein vent avant que la flotte ne nous permette pas d'attendre de visiter le château si célèbre, soi-disant....

bellelurette 12/09/2009 11:15


Mais oui je connais EU tu penses bien !!! Que cela soit via les mots croisés, fléchés où pour y être allée.
Tu as EU bien de la chance de trouver une boulangerie, toi !
J'aime pas le tourisme !!!!!!!!!!!!!


martine 11/09/2009 14:56

Je comprends ta déception et ta nervosité mais Juju n'a pas tort, ils n'ont que quelques mois pour "faire" l'année. Le reste du temps, je suppose qu'ils se reçoivent les uns les autres, comme dans ma campagne... à part qu'on n'a pas de boutiques de souvenirs...

bellelurette 12/09/2009 10:44


Et bien je pense que ce village est si connu qu'il doit rester touristique toute l'année, tout du moins de avril à octobre. Je dis ça au vu de tous les chinois,
japonais, anglais et autres que j'ai rencontrés.
Et je suis même sûre que cela marche au moment des fêtes de fin d'année... Cela doit être "so romantic" même s'il fait froid !


C'est Moi !

  • : Bellelurette
  • Bellelurette
  • : Ce qui me vient au jour le jour.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives